Hamilton : Mon dos était en vrac !

"Nous avons eu tellement de rebonds à la fin de la ligne droite"

Recherche

Par Olivier Ferret

12 juin 2022 - 09:06
Hamilton : Mon dos était en vrac (...)

Lewis Hamilton a confirmé que le pilotage de la Mercedes F1 W13 sur les bosses de Bakou lui coûte plus de temps que son coéquipier.

Le directeur de l’équipe, Toto Wolff, a affirmé hier que la voiture de Hamilton est dans une configuration différente de celle de George Russell en raison des expériences que l’équipe mène pour résoudre les problèmes avec sa W13.

"Je perdais plus d’un dixième juste sur la ligne droite à cause des rebonds par rapport à George," explique Hamilton.

"Donc c’est ce que c’est, nous continuons à travailler dessus et à expérimenter des choses comme Toto l’a dit."

L’équipe a semblé faire des progrès avec son problème de marsouinage avec la mise à niveau qu’elle a introduite au Grand Prix d’Espagne. Mais ce comportement est revenu à Bakou, où les longues lignes droites bosselées semblent avoir exacerbé le problème familier de la W13.

"Barcelone me manque déjà, rouler dans la ligne droite sans problème," admet Hamilton.

"Quand je vais parler à certains des autres pilotes comme Valtteri (Bottas, Alfa Romeo), je lui demande s’il a des rebonds et il me dit non. Wow, pouvez-vous imaginer à quel point ce serait bien ? Nous finirons par y arriver."

"Nous avons eu tellement de rebonds à la fin de la ligne droite vendredi que je n’ai pas pu terminer mon long relais. Mon dos était en vrac."

"Que Dieu remercie Angela (sa physio). Elle me traite tous les soirs et j’ai aussi de l’acupuncture. Je me suis réveillé avec pas mal de douleur samedi. Maintenant, nous n’avons plus aussi mal à la fin de la ligne droite mais ça reste terrible."

Il espère que la voiture sera moins pénible à conduire en course.

"Avec l’essence à bord, j’espère que ce sera moins pire... j’espère. Mais nous sommes très lents dans la ligne droite. Je suis sûr qu’une partie de cela est le plancher qui vous ralentit chaque fois que vous touchez le sol. Les autres ont aussi un aileron type Monza donc nous avons beaucoup de travail à faire."

Hamilton a déclaré qu’il mettait tout en œuvre pour aider l’équipe à résoudre le problème et il a travaillé jusqu’aux petites heures du matin.

"J’étais ici à jusqu’à 1h30 hier soir. Je suis là pour étudier, je fais tout ce que je peux. Je travaille avec les gars de l’usine. J’étais à l’usine deux jours sur le simulateur. Je donne tout ce que je peux, je ne peux pas faire grand-chose de plus."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos