Formule 1

Hamilton : Maintenant, tout le monde est conscient des risques que nous prenons en F1

Il s’interroge sur le halo et revient sur les incidents Verstappen et Lauda

Recherche

Par Alexandre C.

30 novembre 2020 - 11:56
Hamilton : Maintenant, tout le (...)

L’effroi a traversé le paddock hier, lorsque la Haas de Romain Grosjean s’est embrasée au virage 4 du circuit. Les leçons de cet énorme crash devront bien sûr être tirées, mais ce que l’on peut déjà dire, c’est que les progrès de la sécurité ces dernières années ont certainement augmenté les chances de survie du Français.

En conférence de presse à Bahreïn, Lewis Hamilton réfléchissait aux leçons de cet incident, d’abord sur la dangerosité d’un sport qu’on tend parfois à oublier lorsque tout va bien.

« Cela nous rappelle brutalement à quel point ce sport peut être dangereux - les vitesses à laquelle nous allons, l’énergie que nous transportons lorsque nous roulons à ces vitesses… »

« La FIA a fait un travail incroyable, mais nous ne pouvons pas nous arrêter là où nous sommes, nous devons continuer à essayer de nous améliorer. C’est aussi ce qui fait la grandeur de ce sport. Nous sommes en constante évolution. »

« C’est toujours un sport dangereux. Je suis sûr qu’il y a des gens qui ont regardé la télévision qui n’ont jamais vu quelque chose comme ça et cela montre que ces choses-là peuvent arriver. Je pense que nous sommes conscients, en tant que pilotes de course, des risques que nous prenons. Maintenant, tout le monde en est conscient. »

Cet incident a rappelé à Lewis Hamilton l’image de la Benetton de Jos Verstappen en feu, à Hockenheim en 1994...

« Les flammes, la voiture qui se brise en deux et le fait de ne pas savoir où se trouve le pilote, et lui, tout d’un coup, qui surgit dans ces flammes… »

« Je ne peux même pas imaginer ce que c’est. C’est seulement quelque chose que j’ai déjà vu dans ces vieilles courses historiques, à l’époque où Benetton était en feu il y a de nombreuses années. »

« Oui, c’était mon père » répond alors Max Verstappen, présent aux côtés de Lewis Hamilton durant la conférence.

Et Lewis Hamilton de faire ensuite référence à un de ses mentors chez Mercedes...

« Oui, exactement, c’était et ce que Niki a vécu. C’est vraiment une préoccupation majeure. Mais je connais nos combinaisons ignifugées... elles ont déjà fait un pas en avant cette année. J’étais un peu blasé dans le sens où je pensais que nos combinaisons étaient assez bonnes et cette année elles sont devenues plus grandes et plus volumineuses et elles sont plus lourdes, comme si nous avions déjà tellement chaud dans la voiture… mais je pense qu’aujourd’hui ils ont peut-être eu la prévoyance qu’il fallait, et je pense que c’était une bonne décision. »

Enfin, Lewis Hamilton s’est interrogé sur le rôle peut-être paradoxal du halo : le halo a certainement sauvé la vie de Romain Grosjean, mais il peut aussi avoir des effets négatifs, rappelle le pilote Mercedes.

« Il est évident que nous avons ce halo qui, je pense, aurait certainement contribué à lui sauver la vie, mais alors vous allez peut-être avoir aussi un effet… qui pourrait… peut-être qu’il n’est pas si facile de s’extraire de la voiture avec le halo. »

Mercedes

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less