Hamilton : J’ai peur de me faire mal de façon sévère

"Je suis inquiet à chaque fois que je remonte dans ma F1"

Recherche

Par Olivier Ferret

13 juin 2022 - 10:38
Hamilton : J'ai peur de me (...)

Lewis Hamilton sera-t-il forfait au Canada ? C’est ce que son patron, Toto Wolff, a suggéré comme un risque possible hier, tant le septuple champion du monde souffrait du dos en sortant de sa monoplace après un Grand Prix de Bakou difficile pour lui en termes de rebond.

Alors, lorsqu’on lui a demandé s’il était inquiet pour sa présence au Canada, Hamilton a répondu : "Je suis inquiet à chaque fois que je remonte dans ma F1. J’ai peur de me faire mal de façon sévère."

"Bien sûr, je veux toujours monter dans la voiture. Je ne veux tout simplement plus que cela rebondisse à nouveau. Je ferai tout pour éviter cela."

"Il y a tellement de potentiel dans cette voiture mais nous ne pouvons pas la débloquer du tout tant que nous n’arrêtons pas de rebondir. Nous avons une voiture très différente de tout le monde et nous devons maintenant savoir si nous avons raison ou tort."

Hamilton soutient les pilotes qui ont demandé à la FIA d’agir auprès des équipes à cause du marsouinage.

"Tous les pilotes en discutent lors du briefing des pilotes, et finalement aucun de nous ne veut continuer à rebondir pendant les quatre prochaines années avec ce règlement. Je suis sûr que les équipes y travailleront mais, évidemment, elles ne veulent pas sacrifier la performance."

Pierre Gasly, qui a suivi Hamilton pendant un moment hier en course, l’admet aussi.

"Je plains Lewis dans cette voiture. Il faut trouver une solution, j’espère que la FIA va en trouver une. Nous en avons parlé au briefing des pilotes et nous ne voulons pas marcher avec une canne à l’âge de 30 ans."

Selon Toto Wolff, "tous les pilotes étaient d’accord pour qu’une action soit menée sauf un seul, Alonso".

Mais le champion du monde 1997, Jacques Villeneuve, rejoint l’avis émis par Christian Horner : une solution est déjà disponible pour Mercedes, c’est juste que sa mise en œuvre rendra l’équipe encore plus lente.

"Je comprends leurs inquiétudes mais il existe une solution pour Mercedes. Augmenter la hauteur de caisse de la voiture. Personne ne les oblige à courir si bas, mais l’appel de Wolff à changer les règles n’est, à mon avis, rien de plus que le jeu politique habituel en Formule 1. Mercedes fera tout pour se rapprocher de Red Bull et Ferrari, tout comme ils ont voulu changer le moins possible les règles ces dernières années."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos