Formule 1

Hamilton en remet une couche et veut une guerre des pneus en F1

Lewis n’entend pas les arguments de Pirelli

Recherche

Par Olivier Ferret

2 décembre 2020 - 10:36
Hamilton en remet une couche et (...)

Comme les pilotes Red Bull, Lewis Hamilton est resté insensible aux arguments mis en avant par Mario Isola, responsable de Pirelli F1, concernant la performance des pneus 2021 testés vendredi à Bahreïn.

Pour rappel, l’Italien suggérait que les choses iraient beaucoup mieux quand les équipes auront adapté leur F1 au profil différent du pneu avant (qui joue sur l’aérodynamique) et adopté d’autres réglages, et ce même si quatre pneus 2021 augmentent le poids total de 3 kilos.

Pour le septuple champion du monde, extrêmement frustré vendredi après les tests des pneus C3 (les mediums), ce n’est pas entendable.

"Il est difficile pour nous, les pilotes, de dire ce que nous pensons des pneus," rappelle Hamilton, qui fait référence à certaines critiques du passé qui avaient appelé la FIA à siffler la fin de la récréation.

"Nous essayons donc d’être constructifs, nous essayons d’être solidaires en coulisses. Mais rien ne change. Et puis même quand on dit quelque chose de pas trop positif, on va dire ça comme ça, dans les médias, rien ne change !"

"Ce que je peux dire ? Que la guerre des pneus que nous avions en Formule 1 (jusqu’en 2007) me manque. Pour moi, ce serait génial. Lorsque vous n’avez pas de concurrence, vous n’avez personne sur qui vous baser."

"Imaginez-nous en tant qu’équipe, ou pour Max et son équipe, qu’aucun d’entre nous ne soit là. Si Mercedes n’était là, Red Bull ne développerait pas comme ils le font maintenant parce qu’ils doivent rivaliser avec nous. Et le contraire est aussi vrai."

"La Formule 1 doit faire quelque chose de différent à l’avenir, c’est quelque chose que nous devons faire."

Mercedes

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less