Formule 1

Hamilton écarte un boycott spectaculaire du GP de Belgique pour soutenir Black Lives Matter

Vettel rejoint le pilote Mercedes sur la question

Recherche

Par Alexandre C.

27 août 2020 - 18:02
Hamilton écarte un boycott spectaculaire

Après une nouvelle bavure policière dans le Wisconsin, les principaux joueurs de championnats aux États-Unis (NBA, NFL, NHL notamment) ont pris une décision spectaculaire : boycotter les prochains matchs du calendrier, pour manifester leur soutien au mouvement Black Lives Matter.

Alors que Lewis Hamilton a été, dans le paddock, le pilote poussant le plus pour ce mouvement anti-raciste, faut-il s’attendre à ce que le pilote Mercedes, lui aussi, boycotte le prochain Grand Prix du Belgique, ce week-end, voire les suivants ?

Visiblement pas : cette idée n’a pas traversé l’esprit du leader du championnat…

« Tout d’abord, je trouve incroyable ce que beaucoup de gens aux Etats-Unis font dans leur sport, les organiseurs d’événements, les commentateurs par exemple. Il y a tellement de gens qui se tiennent aux côtés des joueurs et qui poussent vraiment au changement. C’est dommage qu’il ait fallu tout ça pour avoir une réaction. »

« Mais c’est en Amérique et je ne sais pas si ce que je fais ici aura un effet particulier. Nous sommes en Belgique, nous ne sommes pas aux États-Unis. »

« Je n’en ai parlé à personne, mais je suis vraiment fier de tous ceux qui sont là-bas et je m’unis à eux, pour essayer de faire ce que je peux ici. Je ne sais pas vraiment comment le fait nous ne courions pas – la course aura lieu – servira. »

S’il reste à voir si la cérémonie " end racism " aura lieu ce dimanche, pour le Grand Prix du Belgique (en raison de l’hommage rendu à Anthoine Hubert), Lewis Hamilton est déterminé à porter son action sur le long terme avec les acteurs de la F1, notamment Liberty Media.

« Je vais continuer à essayer de parler à la Formule 1 pour voir ce que nous pouvons faire d’autre pour continuer à sensibiliser, à aider à pousser. Naturellement, je pense qu’en tant que sport, nous devons tous être alignés, nous devons tous nous soutenir les uns les autres. »

Soutien constant de Lewis Hamilton sur la question, Sebastian Vettel est d’accord avec son homologue : il n’y aura pas de boycott ce week-end. Mais à l’avenir ? Le pilote Ferrari n’exclut pas une décision, si elle est collective…

« Je pense que si c’est le cas, c’est quelque chose que nous déciderons évidemment ensemble. En général, nous parlons de choses qui sont importantes pour nous. Nous avons grandi ensemble, comme un groupe de pilotes. Les pilotes les plus expérimentés comme les plus jeunes, je pense que nous partageons nos opinions entre nous. »

« Je pense que cela n’a pas beaucoup de sens maintenant d’aller aussi loin [que le boycott] parce que rien n’est sur la table ou qu’il n’y a pas de raison de boycotter une course. Mais je suis sûr que si nous sommes mécontents de quelque chose, nous en parlerons d’abord et nous pourrons agir ensuite en conséquence. »

Comme Lewis Hamilton, Sebastian Vettel plaide au minimum pour que la F1 continue dans la voie de l’engagement antiraciste...

« Si vous demandez combien de temps nous allons continuer, il n’y a pas de réponse à cette question. La question est qu’il est important pour nous de continuer à envoyer le message et de le défendre. Et c’est, je pense, ce que nous continuerons à faire. »

« Les mesures qui ont été prises aux États-Unis, avec certains joueurs qui boycottent ou font la grève et ne vont pas aux matchs, et donc les matchs doivent être reportés, je pense qu’elles sont peut-être plus spécifiques aux États-Unis. Je ne connais pas tous les antécédents, mais je pense que de là où nous sommes, nous semblons assez satisfaits de nos actions et nous voulons continuer à envoyer ce message. »

« Cela dit, nous savons que cela ne change pas les choses du jour au lendemain et que ce n’est qu’une très, très petite contribution. Mais il faut espérer que tous ceux qui sont à l’écoute et qui voient le projet comprennent le message. »

« Parce que je pense qu’une chose est d’agir en public. Mais le plus important, c’est ce que tout le monde décide, ou comment tout le monde agit et s’y confronte, une fois que les caméras sont éteintes. Et c’est vrai pour nous, qui sommes sous les projecteurs un certain nombre de fois pendant le week-end, mais c’est aussi valable pour tous les autres. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less