Hamilton confirme une amende à venir pour son boycott du gala de la FIA

En accord avec la FIA, l’argent ira à une bonne cause

Recherche

Par Olivier Ferret

18 mars 2022 - 12:01
Hamilton confirme une amende à venir (...)

Lors de la conférence de presse de la FIA ce matin à Sakhir, Lewis Hamilton a confirmé qu’il aurait bien à payer une amende pour avoir boycotté le gala de remise des prix.

Les règlements de la FIA stipulent que les trois premiers au classement des pilotes doivent assister à la cérémonie annuelle où l’instance dirigeante couronne officiellement ses champions.

Si Toto Wolff s’est fait représenté par James Allison, Lewis Hamilton n’était lui pas là pour avoir son trophée de vice-champion du monde, obtenu après la controverse d’Abu Dhabi

"J’ai rencontré hier Mohammed (Ben Sulayem, le nouveau président de la FIA) et il y aura une sorte d’amende pour moi à cause du gala."

"Mais nous avons travaillé ensemble pour nous assurer que l’argent sera mis à la disposition des jeunes issus de milieux défavorisés qui se lancent dans l’ingénierie du sport automobile."

"J’avais déjà rencontré Mohammed il y a très, très longtemps lors d’un événement que nous avons eu à Dubaï, donc c’est bon de le voir en tant que président de la FIA maintenant."

"Cela ajoute encore une fois à la diversité et au défi que nous essayons de surmonter."

Le Conseil mondial de la FIA se réunira cette semaine avant l’ouverture de la saison F1 2022 à Bahreïn et discutera des conclusions de l’enquête sur Abu Dhabi. On ne sait toujours pas si le rapport sera publié dans son intégralité ou si seuls certains éléments émergeront, mais Hamilton a déjà son idée de ce qu’il faut faire.

"Je pense qu’il est important en tant que sport que nous soyons transparents. J’ai eu une bonne rencontre avec Mohammed hier soir, qui a convenu que c’est la direction que nous devrions prendre en tant que sport."

"J’ai hâte de le voir sortir et que les gens sachent que ce sport est transparent et que nous apprenons de ce qui s’est passé dans le passé, et nous apporterons des améliorations à l’avenir."

Hamilton ajoute qu’il n’avait pas encore rencontré Niels Wittich, qui sera directeur de course à Bahreïn ce week-end et qu’il n’avait pas plus d’informations sur le système de contrôle de course virtuel que la FIA veut mettre en place.

"Personne n’a eu le temps de le voir, c’était à fond pour tout le monde. Je ne crois pas que d’autres pilotes aient longuement discuté avec lui mais cela arrivera aujourd’hui lors du briefing. Il nous exposera ses plans et les nouveautés je pense."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos