Hamilton compare la Mercedes W13 à sa McLaren de 2009

"Nous avions fini par la comprendre"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2022 - 11:42
Hamilton compare la Mercedes W13 à (...)

Lewis Hamilton a fait un parallèle entre sa W13 de cette année et la McLaren MP4-24 qu’il avait en 2009, après son premier titre mondial. Le pilote Mercedes F1 avait connu un début de saison catastrophique pour la nouvelle réglementation, mais son équipe avait redressé le tir et il s’était imposé à deux reprises en deuxième partie de saison.

"Il y a des gens qui disent que je n’ai jamais eu une mauvaise voiture" a déclaré Hamilton. "Mais je peux vous assurer que c’est le cas. La voiture de 2009 était très, très loin, et c’était la pire voiture que j’ai eue."

"La voiture actuelle n’est pas loin de cette expérience, mais je pense qu’elle a beaucoup de potentiel. Tout comme cette voiture, nous avions fini par la comprendre et nous étions revenus dans la bataille. Et j’ai la plus grande confiance en mon équipe pour le faire ici aussi."

L’optimisme était présent chez McLaren en 2009

Il se souvient qu’en 2009, les ingénieurs de McLaren étaient persuadés avoir parfaitement réussi à comprendre la réglementation. Mais Hamilton se rappelle les avoir trouvés un peu trop optimistes, et cela s’était confirmé lorsque la MP4-24 avait affronté en piste la Red Bull RB5, la Toyota TF109, mais surtout la redoutable Brawn BGP001.

"Le scénario en 2009 était que j’étais dans ma troisième année dans ce sport, c’était une toute nouvelle ère réglementaire. Et je me souviens être revenu en février ou en janvier, dans l’équipe. Les aérodynamiciens en chef et les gars au sommet de l’équipe disaient ’nous avons déjà atteint notre objectif’."

"Les nouvelles règles disaient que nous aurions 50% d’appui en moins en 2009, donc ils avaient conçu la voiture pour avoir 50% d’appui en moins ! Et je me souviens qu’en février, nous nous disions ’nous avons déjà atteint notre objectif’. Mais je me disais que ça n’avait pas l’air normal."

"Je n’avais pas l’expérience à l’époque. Et puis évidemment, nous sommes arrivés au premier test et nous avons réalisé que les autres avaient presque autant d’appui que l’année précédente. Et ils disaient ’nous devons travailler pour récupérer ça’. Et l’ultime solution à cela était un double diffuseur. Et nous y sommes arrivés."

Un problème de corrélation avant tout

Contrairement à McLaren en 2009, ce n’est pas un excès de confiance qui a piégé Mercedes F1, mais l’apparition du marsouinage en piste, alors que celui-ci n’était pas visible en soufflerie, et c’est le gros problème de l’équipe actuellement.

"C’est différent cette fois, parce que l’équipe ne s’est pas dit ’nous avons déjà atteint notre objectif’. Nous ne savions pas où tout le monde serait. Ils ont été très innovants dans la conception."

"Notre soufflerie nous disait que nous avions un très bon appui. Et malheureusement, nous sommes arrivés en piste et nous n’avons pas vu ça. Il n’y avait pas de marsouinage, par exemple, dans la soufflerie. Et nous avons rencontré ce phénomène."

"Ce problème est beaucoup plus difficile à régler que ce que nous aurions pu imaginer. Mais comme je l’ai dit, cela ne nous tue pas, cela nous rend seulement plus forts. Et nous trouverons une solution d’une manière ou d’une autre."

Mercedes

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos