Formule 1

Hamilton ’choqué’ de voir la F1 maintenir ses courses

Très surpris d’être en Australie

Recherche

Par Olivier Ferret

12 mars 2020 - 06:59
Hamilton ’choqué’ de voir la F1 maintenir

La Formule 1 s’apprête à affronter une crise sans précédent alors que l’aggravation de la situation du coronavirus dans le monde s’empare du paddock de Melbourne et menace le début de la saison 2020.

La saison NBA (basket américain) a été suspendue, la Formule E est sur le point d’interrompre son calendrier pendant deux mois, les États-Unis ont interdit les voyages en provenance d’Europe et l’Organisation mondiale de la santé a finalement déclaré que le Covid-19 était une pandémie mondiale.

Et pourtant, à Albert Park, le spectacle continue... ce qui choque Lewis Hamilton !

"Je suis très, très surpris que nous soyons ici," a-t-il déclaré en conférence de presse aujourd’hui.

"Je pense que c’est génial que nous puissions avoir des courses, mais pour moi, c’est choquant que nous soyons tous assis dans cette salle."

"Il y a tellement de fans ici déjà aujourd’hui. Il semble que le reste du monde réagisse, probablement un peu tard, mais déjà ce matin, nous avons vu Donald Trump fermer les frontières entre l’Europe et les États-Unis. La NBA est suspendue et la F1 continue..."

"C’est inquiétant pour les gens ici de voir tant de monde arriver depuis l’Europe. Je vois JAckie Stewart dans le paddock, c’est un homme âgé, il prend des risques. C’est inquiétant, vraiment. Et c’est inquiétant pour moi aussi."

"Mais l’argent est roi... enfin je ne sais pas. Je ne crois pas que je doive cacher mon opinion, c’est un fait, nous sommes ici mais je veux juste qu’on soit prudent. Pour tout le monde, pour les fans. J’espère qu’ils prendront leurs précautions. Tout a l’air de se dérouler normalement mais en réalité rien n’est normal. J’espère juste qu’il n’y aura rien de grave ce week-end, vraiment."

A ses côtés, Sebastian Vettel a tenté de calmer un peu les choses devant les propos alarmistes de son rival.

"Nous ne devons pas répandre trop de panique, car au final, il est impossible d’évaluer ce qui va réellement se passer. C’est très difficile d’avoir un vrai jugement," dit-il.

"Beaucoup de compétitions ont été reportées ou annulées dans le monde, et comme Lewis l’a dit, c’est une question juste que de se demander pourquoi nous sommes ici. Mais nous devons faire confiance à la FIA et à la FOM quant aux précautions prises. La réponse c’est que personne ne peut contrôler ce qui arrive. Nous sommes là, soyons aussi prudents que possible."

Et si un cas de coronavirus était bien déclaré dans le paddock ?

"D’une façon ou d’une autre, une bonne décision devra être prise. S’il y a un cas sévère ou un décès ? J’espère que ça n’ira pas aussi loin mais ce serait logique de tout stopper dans ce cas."

Retrouvez toutes les photos de la journée de jeudi à Melbourne dans notre galerie mise à jour régulièrement.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less