Hamilton averti pour avoir ’initialement refusé d’aller au centre médical’

La FIA pourrait "prendre des mesures fortes à l’avenir"

Recherche

Par Paul Gombeaud

28 août 2022 - 17:20
Hamilton averti pour avoir 'initiale

Suite à son abandon lors du Grand Prix de Belgique, provoqué par un accrochage avec Fernando Alonso lors du premier tour, Lewis Hamilton a reçu un avertissement de la part de la FIA pour avoir initialement refusé de se rendre au centre médical.

La Mercedes du Britannique s’est envolée après un contact avec l’Alpine F1 avant de retomber lourdement, suffisamment pour déclencher le voyant d’alerte médicale qui contraint le pilote à passer au centre médical pour vérifier qu’il ne souffre d’aucune séquelle.

Les commissaires, qui ont été mis au courant par le directeur de course Niels Wittich, ont déclaré que "ce n’est pas la première fois cette saison que des pilotes refusent initialement de se rendre au contrôle médical," avant d’ajouter que "des mesures fortes pourraient être prises à l’avenir."

Hamilton reconnait pour sa part que le choc a été assez impressionnant, et il est reconnaissant de ne pas avoir été blessé.

"J’ai failli me briser le dos en retombant. C’était un gros choc," a déclaré le septuple champion du monde. "Je me souviens juste d’avoir regardé le sol, c’était assez haut. Vraiment haut. Je suis content d’être toujours vivant et sain."

Le pilote Mercedes F1 a rapidement compris que sa W44 n’irait pas beaucoup plus loin après cet incident.

"Je pouvais entendre quelque chose était cassé au niveau de la boîte de vitesses. En retombant, j’ai probablement cassé beaucoup de choses à l’arrière de la voiture, on m’a donc demandé de m’arrêter. Je suis surpris de voir que la voiture peut aller aussi haut."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos