Formule 1

Hamilton va-t-il surconduire pour compenser le déficit de sa Mercedes F1 ?

C’est la crainte de Hakkinen

Recherche

Par Alexandre C.

9 juin 2021 - 12:51
Hamilton va-t-il surconduire pour (...)

Pour la première fois depuis le Grand Prix des États-Unis 2012, les Mercedes, en finissant classées, n’ont marqué aucun point en course. La débâcle est certaine pour Brackley après le zéro pointé de Bakou, qui laisse l’équipe 26 points derrière Red Bull au classement des constructeurs.

Mika Hakkinen fait ici un constat clair après ce Grand Prix : même si l’on excepte les circonstances exceptionnelles de course, en performance pure, Mercedes n’avait pas le niveau de Red Bull le week-end dernier.

« C’était le deuxième Grand Prix vraiment difficile pour Mercedes. Après un mauvais week-end à Monaco, nous nous attendions à ce qu’ils se reprennent à Bakou, mais cela ne s’est pas produit. Bien que Lewis Hamilton se soit bien qualifié, on a pu voir en course qu’il n’avait pas la performance nécessaire pour se détacher des Red Bull, et quand son arrêt au stand a duré 4,5s contre 1,9s pour Max, son espoir de mener la course a comme disparu. »

Sur l’erreur de Lewis Hamilton en elle-même, Mika Hakkinen reste compréhensif : car autrement, le reste du week-end, le Britannique avait réussi à sauver les meubles en trouvant de bons réglages. Ce qui n’enlève rien au caractère inquiétant des difficultés de l’équipe... Cela forcerait ainsi Hamilton à prendre tous les risques - voire trop.

« L’erreur de Lewis après la reprise de la course n’est pas typique de lui, mais elle montre à quel point il a fait des efforts pour essayer de compenser les problèmes de performance de sa voiture. Après le malheureux accident de Max, le problème de Lewis a permis d’équilibrer le résultat, mais Mercedes va maintenant chercher des réponses à ses problèmes techniques. »

Comme Mika Hakkinen le souligne aussi, Mercedes souffrait particulièrement à mettre les pneus dans leur bonne fenêtre de fonctionnement. C’est ce qui a touché en particulier Valtteri Bottas, en perdition à Bakou.

« Valtteri Bottas a fait état d’une très mauvaise adhérence tout le week-end, et n’a pas pu faire monter les pneus en température assez rapidement, un problème que le patron de l’équipe, Toto Wolff, admet qu’ils doivent résoudre. »

Pour autant la situation n’est pas si dramatique que cela pour Mercedes pour le prochain Grand Prix, au Paul Ricard : car ainsi que le rappelle Mika Hakkinen, Monaco comme Bakou restent des circuits atypiques.

« Après s’être bien défendues contre Red Bull lors des quatre premières courses de la saison, les Mercedes ont éprouvé des difficultés sur les circuits urbains temporaires de Monaco et de Bakou, où les niveaux d’adhérence sont faibles. Ils espèrent un résultat très différent en France dans deux semaines car, d’après ce que nous avons vu, Max, Sergio et Red Bull sont en position extrêmement forte. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less