Hakkinen : Monaco fait partie de l’héritage de la Formule 1

Le Finlandais félicite Perez et évoque les malheurs de Ferrari

Recherche

Par Paul Gombeaud

2 juin 2022 - 16:48
Hakkinen : Monaco fait partie de (...)

Double champion du monde de F1 et lui-même vainqueur du Grand Prix de Monaco en 1998, Mika Hakkinen a tenu à féliciter Sergio Perez pour sa victoire ce weekend. Le Finlandais a salué la performance remarquable du Mexicain et a également évoqué les malheurs de la Scuderia Ferrari au niveau de la stratégie.

"Gagner à Monaco est une expérience très spéciale pour tout pilote, et Checo a réalisé quelque chose de vraiment spécial. Il a brillamment piloté tout le weekend. Il a commis une petite erreur en allant taper la barrière à la fin des qualifications, et ça a clairement influencé le déroulé de la course car ça a contraint Max (Verstappen) à couper son effort alors qu’il améliorait. Cependant, Checo était rapide dès le vendredi et le plus rapide de la dernière séance d’essais libres, il était donc évident que la voiture marchait très bien pour lui."

"Durant la course, Ferrari a hésité au pire des moments en arrêtant Charles, puis en laissant Carlos en piste plus longtemps que nécessaire. Red Bull ne s’est pas trompée au niveau de sa stratégie, et ses voitures sont passées de 3e et 4e à 1ère et 3e. Je sais que Ferrari a dit qu’ils allaient analyser ce qui s’était mal déroulé, mais je pense que l’analyse technique sera moins importante que le facteur humain. Qu’est ce qui fait qu’une équipe est en confiance au moment de prendre la bonne décision, pendant que l’autre hésite et se trompe ? Cela dépend des gens et de la confiance qu’ils s’accordent entre eux lorsqu’ils se retrouvent sous pression."

Hakkinen aimerait que Monaco reste en F1 à long terme

L’avenir du Grand Prix de Monaco est très incertain alors que le tracé de la Principauté n’est plus jugé adapté par de nombreux acteurs de la Formule 1. Mais selon Mika Hakkinen, il est très important que le sport protège son héritage.

"Monaco accueille des Grands Prix depuis 1929 et c’est une course très spéciale qui devrait rester au calendrier sur le long terme. J’ai disputé 10 fois le Grand Prix de Monaco et je l’ai remporté une fois, je peux donc confirmer que c’est difficile de l’emporter même avec une voiture rapide."

"C’est un très bon test pour le pilote en raison de la précision qui est demandée. Une petite erreur et vous êtes dehors. Sur de nombreux circuits modernes, vous pouvez aller au large et tout ira bien, vous n’avez qu’à revenir sur la piste ! Monaco punit les erreurs."

"C’est aussi une récompense pour les équipes qui ont l’habilité de prendre des décisions rapides et de changer la stratégie en quelques secondes. C’est un circuit très court, les équipes n’ont donc pas le temps d’hésiter comme nous l’avons vu ce weekend. Il y a plus de pression pour réagir rapidement et, comme nous l’avons vu dimanche, la météo peut changer à Monaco. Lorsque la course est disputée avec des conditions changeantes, ça devient un peu la loterie en termes de résultat."

"La Formule 1 a beaucoup changée et s’est développée ces dernières années, avec de nombreux circuits et pays qui ont rejoint le championnat du monde, mais il est important de protéger l’héritage du sport. Monaco aussi s’est développé, j’espère donc que la course a un avenir brillant en Formule 1. Ce serait bénéfique pour les deux partis."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos