Haas F1 : Être au poids minimum est difficile pour beaucoup d’équipes

"Nous aurons une meilleure idée à la fin du deuxième test"

Recherche

Par Olivier Ferret

7 mars 2022 - 17:08
Haas F1 : Être au poids minimum est (...)

La majorité des équipes de Formule 1 ont du mal à atteindre le poids minimum prévu par le règlement 2022 malgré une augmentation de 43 kg cette année.

La masse minimale est passée à 795 kg cette année contre 752 kg l’année dernière. Le poids minimum est mesuré sans carburant et avec des pneus pour temps sec. Et malgré l’augmentation, la plupart ont du mal à être au poids.

Bien que cela ne soit pas inhabituel pour des réglementations radicalement nouvelles, la réglementation 2022 a posé un défi particulier aux équipes de F1.

Haas F1 fait partie des équipes qui ont du mal à atteindre le poids minimum. Mais le directeur technique Simone Resta souligne qu’il ne saura pas exactement où il se trouve tant qu’il n’aura pas une voiture aux spécifications définitives à Bahreïn la semaine à venir.

"Ma meilleure réponse est probablement que nous aurons une meilleure idée à la fin du deuxième test lorsque nous essaierons de construire une voiture de la meilleure façon," confie Resta lorsqu’on lui a demandé à quel point Haas était proche de la limite de poids.

"Quand vous n’êtes pas au poids, vous tendez vers le strict minimum de ce que vous devez faire pour aller en course sans trop de craintes. Vous faites des compromis et essayez ensuite d’affiner les spécifications. Après le deuxième test, nous aurons probablement une meilleure idée de là où nous en sommes à cet égard."

Le poids minimum augmentera à nouveau de 1 kg pour atteindre 796 kg l’année prochaine, poursuivant l’augmentation rampante de la dernière décennie.

Malgré cela, il y a du lobbying pour l’augmenter encore plus étant donné que l’augmentation des pièces standard et les contraintes du plafond des coûts rendent la chasse aux kilos encore plus difficile, y compris pour les top teams

"C’est une lutte pour beaucoup d’équipes. Je me souviens dans les réunions des équipes et de la FIA, il y avait beaucoup de pression et j’essayais d’augmenter progressivement le poids minimum, ce qui se faisait par étapes. Ce n’est jamais assez, mais nous mesurerons probablement à la fin de la deuxième séance à Bahreïn ce qu’il en sera. J’essaierai d’être dans la spécification la plus proche possible du poids minimum mais nous n’y serons probablement pas, comme beaucoup d’autres équipes."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos