Formule 1

Haas F1 a réfléchi à s’associer à Renault mais laisse du temps à Ferrari

Steiner se veut optimiste au sujet de son motoriste

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 septembre 2020 - 10:35
Haas F1 a réfléchi à s’associer à (...)

Haas F1 Team fait partie des équipes handicapées cette année par les difficultés rencontrées par Ferrari avec son moteur. Le client américain de la Scuderia, qui utilise aussi plusieurs pièces du châssis Ferrari, est au centre d’une rumeur disant qu’il pourrait changer de partenaire.

Mattia Binotto, directeur de Ferrari, a révélé que la Scuderia pourrait ne pas revenir au niveau avant 2022, et le directeur de Haas, Günther Steiner, reconnaît que cette période pourrait être longue. Il se veut toutefois plus optimiste.

"Quand vous entendez ça, deux ou trois ans comme ça, c’est difficile, ça fait de longs dimanches" admet Steiner. "Mais je pense que ça ne prendra pas si longtemps, je suis optimiste pour cela. D’un autre côté, changer de motoriste est une tâche difficile."

"Il y a aussi la manière dont nous fonctionnons, nous collaborons étroitement avec eux depuis le départ. Nous avons la boîte de vitesses, les suspensions que nous achetons d’eux, mais aussi l’hydraulique. Si tout à coup nous devons nous préparer à changer cela pour 2022, par exemple, il ne reste que quelques mois avant la phase de design."

"Je suis confiant quant au fait que nous arriverons plus vite qu’ils le pensent et que nous ferons ce qu’il faut pour résoudre le problème. C’est la seule chose que je puisse faire pour le moment, mais j’espère que ça ira mieux rapidement."

Steiner admet toutefois avoir pensé à quitter Ferrari pour rejoindre Renault, dont le moteur est devenu très puissant, et qui n’aura plus de client à partir de 2021. Mais le défi technique serait alors nettement plus important, peut-être trop pour la petite structure.

"Il y a un fournisseur moteur évident qui est disponible à part Ferrari. On sait tous combien de voitures auront un moteur Mercedes l’an prochain. Ils sont complets, je présume. Mais il n’y a pas seulement le fait d’avoir le moteur, j’ai besoin de penser de manière plus large."

"Si nous changeons de moteur, nous devons changer complètement ce que nous faisons. Nous manquerons de temps car 2022 arrivera plus rapidement que nous l’imaginons. Dès le 1er janvier de l’an prochain, tout le monde débutera le développement de sa monoplace 2022."

"Ferrari a déjà été dans cette position auparavant et est déjà revenue. Pour le moment c’est très difficile d’être optimiste, mais ils ont été très bons lors des trois premières années pour Haas, nous avons eu de beaux succès pour une nouvelle équipe dès la première année. On ne peut pas partir au premier problème."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less