Formule 1

Haas F1 a bu la tasse, mais Mazepin bien plus que Schumacher

Problème de freinage pour le Russe parti deux fois en tête-à-queue

Recherche

Par Alexandre C.

27 mars 2021 - 18:23
Haas F1 a bu la tasse, mais Mazepin (...)

La première qualification fut, comme prévu, très difficile pour Haas à Bahreïn. Elle fut même presque douloureuse pour Nikita Mazepin. Le pilote russe s’est fendu de pas moins de deux tête-à-queue, dont un après avoir doublé toute la file des F1 ; il a fini à environ 9 dixièmes de Mick Schumacher et partira logiquement bon dernier demain.

Qu’y a-t-il alors de positif à retirer de ces qualifications pour Nikita Mazepin, qui a déjà été surnommé « Mazespin » sur les réseaux ? Il peut au moins se défendre : des problèmes sur son système de câbles de freinage expliquent ses mésaventures… et sa pédale répondait anormalement.

« Les conditions étaient très délicates, elles avaient beaucoup changé depuis l’après-midi. Évidemment, la température avait baissé et le vent avait tourné, et ces voitures de Formule 1 sont très affectées par le vent. J’ai eu un problème avec mes freins et je me suis bloqué à l’arrière dans le premier virage. La pédale était juste longue, c’est quelque chose que nous devons examiner. Ce n’était pas quelque chose à quoi je m’attendais, et ça ne m’était jamais arrivé avant en essais hivernaux ou en essais libres. Espérons que cela ne se produira pas demain. Il y a encore beaucoup de choses à chercher, mais ça a toujours été difficile de se qualifier. »

Mick Schumacher a fini dans un no mans’land : loin derrière Nicholas Latifi (presque un demi-dixième), mais encore plus loin devant son coéquipier. C’est donc un début positif pour l’Allemand.

« J’ai beaucoup apprécié cette expérience. En général, j’étais content de ma performance aujourd’hui, je dirais que j’étais à 95 % satisfait de mon tour. J’ai eu une petite frayeur, un moment où j’ai senti que j’aurais pu faire mieux. Pour être honnête, après avoir eu un roulage perturbé, c’était plutôt bien. La voiture se sentait bien après les essais libres et la communication avec l’équipe était vraiment bonne. Il y a définitivement de la place pour l’amélioration de mon côté, donc j’ai juste hâte d’être en mesure de faire une autre qualification bientôt. La course va être intéressante car nous allons voir comment les voitures vont se comporter dans des conditions plus venteuses. Mon objectif principal est d’apprendre et d’acquérir de l’expérience et d’en tirer parti pour l’avenir. »

Günther Steiner peut déjà faire la grimace : Haas est loin même des Williams en performance pure. Et pourtant le directeur d’écurie était " heureux " des performances de ses F1 après la dernière séance d’essais libres. Que s’est-il passé en soirée ?

« Peut-être que tout le monde n’a pas vu, mais nous avions les deux voitures arrêtées par la pesée FIA. Nous voulions faire trois runs chacun avec les deux voitures, mais le temps devient très court pour les faire - nous ne pouvions pas faire tout ça. Avec Nikita, dans la précipitation, quelque chose a mal tourné avec son système de freinage. C’est alors qu’à son troisième essai, il a fait un tête-à-queue - ses freins arrière se sont bloqués. Dans l’ensemble, le résultat ne semble pas génial, mais les gars ont maintenant leur première qualification à leur actif. Ils ont connu tous les problèmes que l’on peut rencontrer lors des qualifications, notamment le fait de se faire arrêter sur la pesée, ce qui était nouveau pour nous. Au moins, ils savent comment s’en sortir maintenant. »

Ce n’est sûrement pas que la pesée qui explique cependant la dernière ligne de Haas ce soir…

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less