Formule 1

Haas doit encore travailler avec les pneus

Les deux pilotes manquent de roulage

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 avril 2019 - 19:17
Haas doit encore travailler avec (...)

Haas a vécu une journée compliquée à Bakou, beaucoup trop perturbée par les incidents en piste pour avoir une idée claire de ses performances. Romain Grosjean avoue manquer de roulage et aurait aimé mieux comprendre les pneus tendres, mais se veut positif pour la suite du week-end.

"C’est toujours difficile à Bakou. Je n’ai pas réussi à avoir la confiance voulue en la voiture, il y a du travail pour demain" assure-t-il. "La piste était sale et c’était compliqué. C’est un bon défi, mais j’aurais aimé avoir une séance de deux heures et un train de pneus tendres supplémentaire cet après-midi, on aurait pu rouler davantage et mieux comprendre la voiture. Nous travaillons dans la bonne direction."

De son côté, Kevin Magnussen ne s’est pas mal senti au volant de la VF-19, mais avoue qu’il faudra un peu plus de travail avec les gommes mediums, qui posent toujours problème en course : "Il y a eu beaucoup de drapeaux jaunes et de drapeaux rouges, mais nous n’en avons causé aucun. Pour nous, c’était aussi doux que possible, on a eu un bon vendredi."

"Malheureusement, notre long relais n’a pas été si long que ça, mais nous avons un bon ressenti sur les pneus tendres. Il y a eu beaucoup de graining avec ces gommes donc ça ne sera pas simple en course. Je suis sûr que le graining sera moins important à mesure que l’adhérence augmentera en piste, mais il faut encore savoir à quel point."

Comme il l’explique, les pneus médiums n’ont pas donné entière satisfaction : "Je n’ai pas eu un bon feeling en pneus médiums. Nous devrons voir comment ça se passe dimanche. Peut-être pourrons nous essayer quelque chose demain en EL3. L’équilibre global de la voiture n’était pas mauvais, il semblait plutôt bon, mais nous verrons si nous pouvons trouver quelque chose de mieux pour samedi."

De son côté, le directeur Günther Steiner pointe du doigt le manque de roulage et les interruptions en piste pour justifier le fait que son équipe est un peu perdue, ce qui est surtout vrai au niveau des pneumatiques : "C’était une journée très étrange aujourd’hui. Nous n’avons pas eu la chance de rouler lors des Libres 1 pour une raison évidente, le problème avec la plaque d’égout qui a touché Williams."

"Et les Libres 2 ont été parsemés de drapeaux rouges. Nous devons donc examiner toutes nos données pour voir ce que nous pouvons en tirer d’intéressant pour demain. Je n’appellerais pas cela une loterie, mais je ne pense pas qu’il y ait un schéma clair qui se dessine, comme nous sommes habitués à le voir le vendredi. Je ne sais pas trop où nous en sommes pour le moment."

Haas F1

expand_less