Formule 1

Grosjean suit les conseils de son médecin pour ses débuts en IndyCar

Il a été autorisé à participer aux tests à Barber le 22 février

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 février 2021 - 11:43
Grosjean suit les conseils de son (...)

Romain Grosjean ne s’inquiète pas de la récupération complète de sa main gauche, la plus touchée des deux lors de son effroyable accident de Bahreïn en novembre dernier. L’ancien pilote Haas F1 a révélé que le ligament du pouce avait été touché, mais que la complète récupération de sa main devrait arriver rapidement.

"Il était difficile pour les médecins de choisir entre arrêter mes mains de bouger et accélérer la guérison de la peau, ou les maintenir en mouvement pour conserver la force et la mobilité. Mais nous savions qu’il y avait plus de risques de retarder la guérison" juge le Français.

Il explique être guéri "à 90%", alors qu’il disputera ses premiers tests IndyCar dans exactement deux semaines, le 22 février à Barber. S’il assure être assez en forme pour rouler, il restera à voir le niveau de confort.

"Au départ, la première limitation serait le ligament de mon pouce gauche car c’est juste le temps qui le guérira. Mais j’ai été très respectueux et j’ai suivi les règles du médecin, qui est un spécialiste de la main de Genève en qui j’ai vraiment confiance."

"Quand il me dit que je peux faire quelque chose, je le fais. Quand il me dit de ne pas le faire, je ne le fais pas. Je pense que c’était assez important pour moi de savoir où mettre la limite. Il est très confiant quant au fait que le ligament soit en bon état."

"Vraiment, je ne vois pas beaucoup de limites. Comme je le dis, quand je me réveille le matin, la main est assez raide. J’ai besoin de mettre de la crème, de la faire bouger et ainsi de suite. Certains des mouvements sont encore un peu contraignants."

Heureusement pour lui, le début de saison IndyCar a été décalé, avec le report de la manche de St Pete, qui aurait dû se tenir en mars et aura lieu en avril, après celle de Barber qui ouvrira la saison.

"Tout cela a joué en ma faveur. Comme je l’ai dit, je ne m’inquiète pas. En termes d’entraînement physique, j’ai beaucoup été à l’entraînement parce que je sais qu’il n’y a pas de direction assistée dans l’IndyCar. C’est quelque chose que je dois réapprendre."

"Je ne devrais pas dire ça... mais j’ai été sur le podium en Formule 1 avec une main droite cassée par deux fois. La douleur disparaît quand on va faire la course. J’ai couru avec des os cassés et j’ai été sur le podium, donc ça allait."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less