Formule 1

Grosjean réfléchit à son avenir : ’Le sentiment de victoire me manque’

Magnussen étudie lui aussi différentes options

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 octobre 2020 - 16:04
Grosjean réfléchit à son avenir : ’Le (...)

Les pilotes Haas F1 Team, Romain Grosjean et Kevin Magnussen, ont annoncé ce matin coup sur coup qu’ils quitteraient l’équipe américaine fin 2020. Les rumeurs s’amplifiaient quant à leur départ, et celui-ci est désormais acté, mais Grosjean est heureux du bilan qu’il tire de ces cinq années.

"Chaque histoire a une fin. Nous avons eu de bons moments. J’ai progressé en aidant à développer l’équipe. Nous en avons presque toujours tiré le maximum. Cela a été une grande aventure" a déclaré Grosjean lors de la conférence de presse au Portugal il y a quelques minutes.

Le Français ne pensait pas voir l’équipe opter pour deux pilotes débutants : "Je m’attendais à ce que l’un d’entre nous parte, mais à cause du Covid-19, ils en ont décidé autrement. Je me doutais que c’était pour des raisons financières car le monde est différent maintenant. Günther m’a appelé et m’a dit que nous partions tous les deux pour raisons financières."

Lawrence Barretto, journaliste officiel de la Formule 1, a révélé que Grosjean aurait fait un test dans le simulateur de Mahindra, équipe engagée en Formule E. Le principal intéressé explique que rester en F1 sera difficile, mais avoue qu’il aimerait pouvoir viser la victoire, ce qui lui serait possible en Formule E.

"Il reste peu de places, mais mon fils m’a dit récemment ’l’impossible peut devenir possible’..." plaisante-t-il. "J’ai débuté quelques discussions et j’espère pouvoir annoncer quelque chose bientôt. Le sentiment de victoire me manque."

"Cela me manque d’arriver sur un week-end de course en sachant que je peux me battre pour la victoire, que je peux lutter pour un podium, plutôt que peut-être espérer simplement sortir de Q1 et que, si des choses se produisent, marquer un point ou deux."

Kevin Magnussen a lui aussi révélé qu’il partirait de Haas F1 au terme de la saison 2020 et gardera un souvenir positif de ses quatre saisons dans l’équipe américaine : "J’ai passé quatre belles années avec Haas. J’ai beaucoup appris avec cette jeune équipe, j’ai acquis beaucoup d’expérience et je suis devenu un meilleur pilote."

Il est conscient que Haas avait besoin de plus d’argent que ce qu’il apportait : "Je ne peux pas apporter le type de soutien dont on a besoin en F1. J’ai des sponsors et des partenaires, mais ce n’est pas énorme dans ce monde, et ce n’est pas assez pour faire la différence."

"Je ne veux pas parler pour l’équipe. Günther et Gene [Haas] peuvent le faire, ils peuvent vous dire pourquoi ils ont fait les choses ainsi, mais il est clair que je ne peux pas apporter ce que d’autres pilotes amènent."

Désormais, il va devoir réfléchir à son avenir. Bien qu’il aimerait rester en F1, il craint de ne pas avoir de place en 2021 : "Je suis ouvert à tout. J’ai encore beaucoup à donner en Formule 1. Malheureusement, il ne reste pas beaucoup de places libres."

"J’ai déjà pris une année sabbatique en 2015 et je n’avais vraiment pas apprécié. J’ai eu la chance de revenir en 2016. Je n’aimerais pas devoir prendre une nouvelle année sabbatique. Je parle à plusieurs équipes, donc il ne faut jamais dire jamais."

Il a déjà exprimé son intérêt pour l’IndyCar par le passé, et l’opportunité pourrait se présenter, mais il craint que les restrictions de voyages et la situation sanitaire liées à la pandémie de Covid-19 ne complique son avenir.

"J’ai toujours été intéressé par l’Indycar et c’est une option. Mon père a été pilote en Indycar. J’ai toujours beaucoup aimé ça. J’espère qu’un jour je pourrai m’asseoir dans une de ces voitures. Mais avec le Covid-19, il sera difficile de signer un contrat où que ce soit, en F1 ou ailleurs."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less