Formule 1

Grosjean redonne le sourire à Haas, Steiner encore prudent

Le regain de forme pas encore confirmé ?

Recherche

Par A. Combralier

28 juin 2019 - 19:02
Grosjean redonne le sourire à Haas, (...)

Il y a de l’espoir chez Haas : après un week-end encore cauchemardesque au Paul Ricard, l’équipe américaine semble avoir retrouvé de la forme au Red Bull Ring.

En EL2 cet après-midi, Romain Grosjean a réussi à signer le 6e temps sur un circuit qu’il affectionne, et confirme avoir connu une « bonne journée. » Rappelons que le Français court enfin avec la nouvelle suspension Haas.

« Dans l’ensemble nous sommes heureux de la voiture. Nous avons fait quelques progrès et travaillé dans la bonne direction. Donc c’est positif. C’est super serré ici, avec très peu de virages. C’est assez excitant de se battre. Il y a quelques endroits où vous pouvez récupérer un peu de temps. Nous avons évité tout problème avec la voiture, mais nous avons été un peu malchanceux en EL2 avec notre train de médiums. Il y avait une entaille massive sur eux. Nous n’avons pu les utiliser pour les longs relais. Ce n’était pas l’idéal, puisque vous voulez récolter des informations sur ces pneus. De toute façon, c’est ainsi. »

Kevin Magnussen, 11e des EL2, paraît lui aussi pouvoir lutter pour la Q3 demain.

« Ce fut une journée productive. Beaucoup de personnes ont fait des erreurs, sont parties au large, mais nous sommes restés sur la piste de notre côté, et avons appris ce qu’il fallait apprendre. Ce soir, ce sera intéressant d’étudier les données et de voir ce qui peut être fait pour demain. Les températures étaient très élevées, il semble que ce soit un peu plus facile de les gérer pour toutes les écuries – pas seulement nous – par rapport au Paul Ricard. L’adhérence est un peu plus constante ici. Vous n’avez pas ces zones avec très peu d’adhérence comme en France. Nous avons tiré le maximum de ce que nous avons. »

Günther Steiner veut rester encore prudent : ce sont les qualifications qui diront si Haas a vraiment redressé la barre.

« Ce n’était pas une mauvaise journée. Mais cela ne signifie rien pour le moment. Ce pourrait être totalement différent demain, avec les hauts et les bas que nous connaissons pour faire fonctionner les pneus ou non. Aujourd’hui, nous sommes heureux en quelque sorte, certainement plus heureux qu’au Paul Ricard. Attendons demain et dimanche avant d’être vraiment heureux. »

Haas F1

expand_less