Formule 1

Grosjean raconte la période incertaine avant de prolonger en F1

Des discussions, des plans B et un déclic

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 novembre 2019 - 17:03
Grosjean raconte la période incertaine

Romain Grosjean est revenu sur la période d’incertitude qui a précédé la signature de son nouveau contrat chez Haas. Il avoue avoir hésité, alors même que les discussions avançaient avec l’équipe américaine, à poursuivre en F1.

"Je me suis posé la question de savoir si je voulais rester ou aller dans un championnat où je peux gagner des courses, puisqu’en F1 sans la bonne voiture on ne peut rien faire" a-t-il expliqué au micro de Canal+.

"Un jour, j’étais dans la voiture avec mon fils de six ans et il m’a demandé ’papa quand est-ce que je peux venir te voir ?’ et il a dit ’je ne t’ai jamais vu en course’, et là ça a fait tilt, je ne pouvais pas arrêter."

"Je savais que les négociations avec Haas ne se passaient pas mal, il y avait des rumeurs a droite à gauche, mais le travail que j’avais fait avait été reconnu donc j’étais confiant"

Parmi les autres possibilités, il avait identifié deux championnats distincts, sur lesquels il ne tire pas un trait : "C’était le DTM et pourquoi pas rajouter de la Formule E en plus, c’est ce à quoi je pensais. Mais j’ai 33 ans, j’ai le temps !"

Il doit désormais affronter des pilotes plus jeunes que lui, et voit encore des pilotes plus anciens que lui, notamment Lewis Hamilton, dominer la F1 : "Il fallait pas être né entre 86 et 88, mauvaise génération" plaisante-t-il.

"Tous ceux dans ma tranche d’âge sont arrivés quand il y avait encore l’ancienne génération en place, et il y a les petits jeunes qui sont arrivés et qui ont la chance d’être dans des super voitures."

"On est la génération qui est passée au travers, mais certains disent ’Grosjean il sera viré’, mais peut être que Grosjean il sera dans une voiture championne du monde un jour !" a conclu le Français, amusé.

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less