Formule 1

Grosjean ne s’attendait pas à arriver en Q3

Il est toutefois prudent pour la course

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 novembre 2019 - 21:00
Grosjean ne s’attendait pas à arriver (...)

Romain Grosjean a signé le huitième temps de la séance qualificative du Grand Prix du Brésil, et s’élancera septième avec la pénalité de Charles Leclerc. Le pilote Haas ne s’attendait pas à un si bon résultat, d’autant que son coéquipier Kevin Magnussen s’élancera neuvième.

"C’était une grosse cote pour ceux qui aiment parier" a plaisanté le Français au micro de Canal+. "C’est top, un super travail de l’équipe, récemment c’est souvent arrivé qu’on fasse un bon travail, et la F1 rend pas toujours justice, on n’a pas toujours eu des bonnes performances mais on a montré que quand les conditions sont de notre côté, on peut aller vite."

"On est contents d’avoir les 2 voitures dans le top 10, en plus c’est encore la voiture de Melbourne, donc cette année on a souffert, on a fait très peu de développement et on ne l’a pas réussi,mais c’est un bon travail de l’équipe, on a fait au mieux avec ce qu’on a."

Il avoue toutefois que la course sera compliquée, car il sera le deuxième des ’autres’ et aura donc de nombreux pilotes en pneus médiums derrière lui, alors qu’il sera en gommes tendres : "Demain ce sera une autre paire de manche mais on prend ce qu’on a et on savoure."

Il aurait préféré signer le septième temps pour laisser plus de pilotes en pneus usés derrière lui, mais ne se plaint pas de sa place sur la grille : "Je suis huitième, donc il y a deux voitures en pneus rodés derrière, on préfère toujours être septième ou 11e, car neuvième ou dixième vous partez en pneus rodés et les mecs derrière ont un grip de fou au départ, et vous vous l’avez pas."

"Mais on va faire de notre mieux, on est du bon côté de la piste et ici, il vaut mieux être à l’avant dans le premier tour car il se passe toujours quelque chose. La piste sera chaude, probablement à 50 degrés, donc on sera vite sur des œufs."

Il avoue toutefois qu’il faudra des conditions particulières pour que Haas parvienne à marquer des points : "Il nous faut des éléments extérieurs, la dernière fois qu’on a marqué c’était sous la pluie. Il nous faudrait 12 dans l’air et 20 sur la piste mais je ne pense pas qu’on aura ça en course."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less