Formule 1

Grosjean : Le tracé externe de Bahreïn pourrait être ’un cauchemar’

Pour les qualifications et pour les retardataires

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 août 2020 - 13:47
Grosjean : Le tracé externe de (...)

Si certains pilotes, à l’image de Daniel Ricciardo, ont exprimé un avis positif face au tracé externe de Bahreïn qui sera utilisé lors de la seconde course à Sakhir en décembre, d’autres se montrent beaucoup plus réservés, sinon inquiets.

C’est le cas de Romain Grosjean, qui pense notamment à la sécurité de lui et ses confrères en tant que président du GPDA (Grand Prix Drivers’ Association), et juge que le circuit long de 3,5 km et constitué essentiellement de lignes droites pourrait être dangereux en qualifications, et compliqué pour les retardataires.

"Je ne veux pas parler trop tôt car je pense qu’essayer est une bonne idée" a déclaré le Français. "Personnellement, je ne suis pas entièrement convaincu. Je ne sais pas ce que nous ferons en qualifications."

"Nous avons fait un calcul, si vous voulez séparer chaque voiture à égale distance sur la piste, il y aura 175 mètres entre chaque voiture. Cela ne fonctionnera pas. Nous avons besoin de quatre secondes pour avoir une bonne aspiration sans avoir de l’air sale. Donc je ne sais pas comment va se passer la qualification, ça pourrait être le bazar."

On se souvient qu’à Monza l’an dernier, la Q3 a donné lieu a un tour de sortie très lent avec des pilotes en groupe sur la piste pour essayer d’avoir l’aspiration, et presque tous n’avaient pas pu lancer un second tour chronométré. Cependant, Grosjean veut quand même laisser une chance à ce circuit.

"Mais j’accepte l’idée, essayons, peut-être que ça fonctionnera, peut-être que ça ne fonctionnera pas, je ne sais pas. Mais il se pourrait que nous ayons besoin d’adapter les règles, car comme je l’ai dit, ça pourrait être un peu le bazar en qualifications avec les tours lents."

Grosjean veut discuter avec les autres présidents du GPDA, Sebastian Vettel et Alex Wurz, de la situation des retardataires sur un circuit aussi court : "Si vous êtes dernier et que vous avez les drapeaux bleus pour une Mercedes, vous aurez 18 drapeaux bleus pour les autres voitures qui arrivent, et le temps du dernier drapeau bleu, vous aurez de nouveau les drapeaux bleus pour [Lewis] Hamilton."

"Cela pourrait un peu être un cauchemar. Je pense que j’aurai un appel avec Alex et probablement Sebastian dans la semaine pour le GPDA, et pour en discuter et essayer de trouver notre idée, notre vision, et peut-être en discuter avec la F1."

La F1 n’a pas consulté les pilotes et Grosjean n’a pas espoir de beaucoup s’amuser sur ce tracé, qu’il juge un peu trop simpliste : "Pour nous, l’amusement est dans les virages, et il n’y en a pas beaucoup."

"Si vous me demandez, j’aurais largement préféré avoir une course sur le circuit normal en pleine journée, à 14h, quand il fait vraiment chaud, et devoir composer avec les problèmes de températures, et une autre course de nuit comme nous le faisons normalement."

Haas F1

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less