Formule 1

Grosjean juge qu’il aura ’beaucoup à apprendre’ en IndyCar

Il ne veut pas se reposer sur son expérience en F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 février 2021 - 18:05
Grosjean juge qu’il aura ’beaucoup à (...)

Romain Grosjean va faire ses débuts en IndyCar en 2021, et le Français a prévu de s’adapter au championnat américain qu’il découvrira. L’ancien pilote Haas F1, qui s’entraîne déjà virtuellement (photo), révèle que deux pilotes ont particulièrement répondu à ses sollicitations pour le renseigner et répondre à ses questions.

"Simon Pagenaud et Marcus Ericsson ont été très utiles quand je voulais poser des questions, notamment pour savoir quelles sont les bonnes équipes" a expliqué Grosjean, qui voit des opportunités en IndyCar. "Ils ont été d’une grande aide."

"Avec les drapeaux jaunes, les arrêts aux stands, le ravitaillement en carburant et autres, il y a toujours des options de stratégie, dans presque toutes les courses. Parfois, cela va dans votre sens, parfois non. C’est vraiment quelque chose que je vais apprécier. Le fait que ce ne soit jamais fini."

Il a aussi appris qu’en IndyCar, le drapeau bleu n’oblige en rien les retardataires à sacrifier leur course pour les leaders : "Vous n’avez pas besoin de laisser passer [le leader] quand il y a un drapeau bleu. J’ai souvent été pénalisé en Formule 1 parce que je n’avais pas respecté les drapeaux bleus."

"En F1, vous avez cinq virages pour laisser passer la voiture, alors qu’en IndyCar, vous pouvez continuer à rouler. C’est une information, ce n’est pas vraiment obligatoire. Il y a des choses auxquelles je dois juste m’habituer et qui sont très différentes."

Il découvrira aussi les départs lancés, puisque l’IndyCar ne pratique pas les départs arrêtés : "Il y a beaucoup à apprendre au sujet des départs lancés, mais aussi sur les arrêts aux stands et sur l’apprentissage de la voiture. Je suis prêt à relever le défi. Je pense que c’est le bon."

"C’est quelque chose que j’attends avec impatience. La façon dont vous pouvez suivre la voiture devant vous, la façon dont vous pouvez faire glisser les pneus, la façon dont vous pouvez essayer de jouer avec votre "push to pass", le fait que les voitures en qualifications se tiennent en six dixièmes, c’est vraiment passionnant."

"Il faut que les détails soient bien réglés. Il n’y a pas de récupération d’énergie et tous les systèmes que vous pouvez avoir en Formule 1. Oui, la voiture est un peu plus lente, mais la compétition semble bien meilleure, d’après tout ce que j’ai vu."

Grosjean a toute confiance en Dale Coyne Racing, son équipe pour la saison : "Je suis impatient. Je sais que si vous la comparez à Penske ou à Ganassi, Dale Coyne Racing est une petite équipe. Mais de nouveau, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous battre aux avant-postes."

"Je dois apprendre comment fonctionne l’IndyCar. Nous devons apprendre à travailler ensemble. Je ne vais pas me lancer en course en me disant ’j’ai fait 10 ans de Formule 1, je vais gagner facilement’. Je sais que j’ai besoin d’apprendre. Les pilotes spécialisés depuis de nombreuses années y sont très compétitifs."

"Mais les voitures sont à peu près les mêmes. C’est à nous de les régler, d’avoir une bonne relation avec l’ingénieur et de les piloter. Mais comme je l’ai dit, j’ai regardé beaucoup de courses. L’équipe s’est très bien débrouillée l’année dernière avec des débutants, donc j’espère que nous pourrons faire au moins aussi bien."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less