Formule 1

Grosjean chez Renault F1 ? Le Français trouve l’idée séduisante

Il a signé le dernier podium d’Enstone en 2015

Recherche

Par A. Combralier

25 juin 2020 - 09:03
Grosjean chez Renault F1 ? Le Français

Romain Grosjean est un pilote qui a signé plusieurs podiums au cours de sa carrière ; et durant la deuxième moitié de saison 2013, il avait même tenu la dragée haute à Kimi Räikkönen chez Lotus.

Mais comparer les performances des coéquipiers, même au sein d’une même équipe, n’est pas chose aisée. Alors, comparer les performances des pilotes dans l’histoire, voilà qui relève sans doute de la mission impossible. Interrogé par ESPN sur ce sujet, le pilote Haas a dit qu’il en avait bien conscience.

« Pendant les 30 dernières années, je crois que vous ne saurez jamais qui était le meilleur pilote de chaque saison. Peut-être pour la période précédente, quand la F1 était un peu différente, mais pendant les 30 dernières années, c’est la performance des pilotes qui a été dictée par celle des voitures. »

« J’ai eu des pilotes très rapides comme coéquipiers, mais seuls les résultats de ma carrière peuvent parler pour moi. J’ai couru en Formule 3 contre Kamui Kobayashi et Nico Hulkenberg dans la même équipe et j’ai gagné le championnat. Puis j’ai gagné la Formule 2, je menais le championnat GP2 en 2009 [avant de passer en F1] et à mon retour je l’ai gagnée en 2011. »

« J’ai gagné à peu près toutes les compétitions que j’ai disputées, sauf la F1, qui est celle que vous voulez vraiment gagner, mais cela dépend de la voiture que vous avez, des opportunités et de votre chance. »

Romain Grosjean, dans une Haas, ne pourra pas remporter le championnat 2020. Cela veut-il dire qu’il a fait une croix sur son ambition suprême ?

« Ne dis jamais jamais, je rêve toujours que ce jour puisse finalement arriver. Beaucoup de gens pourraient en rire, mais si je perds ce rêve, alors je perds la volonté d’être en Formule 1 et j’irais ailleurs. »

« Alors pour moi, il est important de continuer et de penser que mon jour pourrait finir par arriver, que je suis prêt pour cela ; et que je travaille aussi dur et aussi bien que possible pour y parvenir. »

Avec le règlement 2022, les écuries de milieu de grille pourraient tout de même être plus proches des écuries de pointe… Cela donne-t-il des idées à Romain Grosjean ? A-t-il d’ailleurs jamais espéré remplacer Daniel Ricciardo chez Renault, ou Sebastian Vettel chez Ferrari ? Visiblement, c’est plutôt vers Enstone qu’il regarde !

« Il y a eu quelques surprises - la plus grande était Seb et puis il y a eu des choix que j’aurais probablement faits différemment, mais je comprends et c’était amusant à regarder. Evidemment, Carlos est allé chez Ferrari et ensuite il y a eu une bonne place de libre, chez McLaren et c’était une belle opportunité pour Ricciardo, et encore un baquet chez Renault qui pourrait être attrayant pour l’avenir. »

« Mais encore une fois, avec le plafonnement des budgets, nous espérons que d’autres équipes pourraient être géniales et je pense que Racing Point est sur une très bonne voie avec ce que nous avons vu lors des essais hivernaux, ils sont vraiment compétitifs et ont fait un excellent travail avec Mercedes, donc il y aura de bonnes équipes à surveiller dans l’avenir. Le marché des pilotes a été intéressant, il reste quelques baquets, mais je pense que tout le monde prendra un peu de temps pour y jeter un coup d’œil. »

Romain Grosjean de retour à Enstone ? Le Français connaît en effet bien l’usine actuelle de Renault, qui était celle de Lotus par le passé.

« Je pense que ce serait bien d’y retourner, mais ce serait aussi bien de rester chez Haas ou d’essayer une autre équipe. Nous n’avons même pas disputé de course, mais nous parlons déjà de l’année prochaine, ce qui est un peu étrange. Mais nous entrons aussi dans la mi-juin et le début du mois de juillet, qui est le début de la silly season, donc je ne sais pas, je pense qu’il faut d’abord retourner courir, voir comment la voiture se comporte. »

« Je vais essayer de faire de mon mieux et de voir si mon niveau est toujours là où je veux qu’il soit, puis nous allons commencer à discuter et à bavarder et voir ce que nous pouvons faire. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less