Formule 1

Grosjean a déjà connu de telles difficultés en F1

Et la pente a toujours été remontée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 novembre 2019 - 14:02
Grosjean a déjà connu de telles (...)

L’équipe Haas a tiré un trait sur sa saison 2019 et travaille déjà en vue de 2020. Outre la monoplace, qu’il faudra mieux réussir cette année, d’autres points ont été soulevés en interne, comme l’explique Romain Grosjean, qui rappelle toutefois que Günther Steiner, son patron, serait plus à même d’en parler.

"C’est une question pour Günther, l’équipe sait ce qu’il faut faire" explique-t-il. "Il y a eu beaucoup de discussions sur la manière dont nous opérons, l’équipe de course, c’est bien, et lors de plusieurs courses, on a été meilleurs que ce que l’on aurait dû être."

Selon lui, les performances de la voiture sont bonnes en fonctionnement optimal, c’est-à-dire sur un tour : "Vous savez, être dans le top 10 en Russie et en être pas loin au Japon et à Austin, c’est la preuve que l’on est bien meilleurs sur un tour, avec les pneus neufs. Malheureusement, la course nous ramène toujours à la réalité."

Je sais que Günther a travaillé très dur avec tout le monde, avec notre ingénieur en chef Ayao Komatsu, pour s’assurer que nous réagissons bien pour l’année prochaine. Je pense que tout le monde le voit, dont nos partenaires, puisque Richard Mille vient de prolonger son accord avec nous pour un an, tout le monde y croit."

S’il vit une saison très compliquée, il explique avoir déjà vécu de tels problèmes, notamment chez Lotus : "La saison a été difficile et évidemment, quand on arrive sur un week-end et que l’on sait que les chances de se battre pour un bon résultat sont minimes, ce n’est pas facile."

"Mais j’ai déjà surmonté cela dans ma carrière. L’année 2013 a été une très bonne saison, puis 2014 a été très difficile car nous n’avions pas une bonne voiture. Mais l’équipe à Enstone, à l’époque, a bien réagi et 2015 a été une bonne saison."

"C’est la même chose que Haas : 2016 a marqué de bons débuts, 2017 a été un peu plus compliquée et 2018 a été vraiment bonne. Donc, j’ai confiance quant au fait que l’on puisse rebondir. C’est frustrant, mais je dois être un peu fou car je suis quand même toujours impatient d’arriver au week-end, et je suis très heureux d’être au Brésil."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less