Formule 1

Grosjean a brillé à Imola en 2011 en GP2 Asia Series, mais ne s’en souvient plus trop

Un avantage relatif ce week-end ?

Recherche

Par Alexandre C.

27 octobre 2020 - 14:24
Grosjean a brillé à Imola en 2011 en (...)

A l’image de tous les pilotes du plateau, à l’exception de Kimi Räikkönen, Romain Grosjean n’a jamais couru à Imola en Grand Prix – mais seulement en formules junior. Il aura ainsi peu de temps pour découvrir le circuit – avec la réduction du format de week-end sur deux jours.

Le pilote français s’attend à une tâche difficile sur le papier, mais l’exemple du Nürburgring le rassure.

« Je suppose que ce n’est pas facile. Il y a quelques pistes, comme Barcelone, où vous n’avez pas vraiment besoin du vendredi car ce circuit, vous le connaissez par cœur. Mais Imola - eh bien, j’y ai couru il y a très longtemps, donc je ne m’en souviens pas vraiment. Toutefois le Nürburgring, c’était un peu pareil et les choses ont bien tourné pour nous. Je pense que c’est assez excitant. Cela apporte une certaine imprévisibilité dans la course - c’est quelque chose qui a généralement fait défaut à la Formule 1. J’espère que cela va pimenter les choses. »

En 2011, en GP2 Asia Series, Romain Grosjean avait réussi la pole, signé deux meilleurs tours en course et remporté une victoire (sur les deux épreuves)...

« La piste est en fait assez rapide. Il y avait quelques bosses, je ne sais pas si elle a été refaite [oui, ndlr], mais elle était un peu bosselée. Il y a des bordures à l’ancienne, c’est cool. Évidemment, c’est une piste qui a beaucoup d’histoire - notamment avec Ayrton Senna à partir de 1994. Vous ne pouvez pas y aller sans y penser. C’est généralement un circuit assez cool. J’ai vraiment hâte de le découvrir avec une voiture super rapide. »

D’une manière générale, Romain Grosjean a " beaucoup apprécié " de découvrir de nouvelles pistes cette année.

« D’abord, c’est un très bon travail pour la Formule 1 d’avoir réussi à faire entrer autant de courses dans la saison, ensuite, c’était vraiment cool de découvrir ou redécouvrir des pistes comme le Mugello, le Nürburgring, Portimao, Imola, et je pense que la Turquie va être méga. Pour moi, ce sont des pistes qui devraient figurer au calendrier. Je sais que nous ne pouvons pas aller à 30 courses par an, mais j’aimerais voir un changement d’année en année en ce qui concerne les visites des circuits de Formule 1. C’est vraiment cool de découvrir de nouveaux endroits et de voir les différents types de courses. »

Mais quel circuit manque particulièrement à Romain Grosjean cette année ?

« Suzuka, car c’est mon circuit préféré. C’est celui qui me manque vraiment. J’inclurais Singapour, c’est toujours un circuit assez emblématique. Austin, c’est pas mal. Il y a beaucoup de pistes que je suis déçu qu’on n’ait pas pu voir. C’est pour ça qu’avoir un calendrier peut-être plus européen une année, et une autre année, avoir plus de circuits récents, ça pourrait être assez cool. Alors vous obtenez le meilleur des deux mondes. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less