Formule 1

Grâce à Seidl, ‘il n’y a plus de politique’ chez McLaren F1 selon Brawn

Une ambiance plus saine dans l’équipe

Recherche

Par Alexandre C.

10 décembre 2019 - 14:56
Grâce à Seidl, ‘il n’y a plus de (...)

McLaren ne va pas mieux que sur le plan de la performance pure. L’équipe anglaise, qui a terminé 4e au classement des constructeurs, a également assaini son fonctionnement interne, en mettant fin aux querelles et divisions qui avaient empoisonné la fin de l’ère Ron Dennis.

Dans cette entreprise, le rôle d’un homme a été décisif : celui d’Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1.

C’est en tout cas ce qu’a assuré Zak Brown, le PDG de McLaren Racing.

« [Quand je suis arrivé], il y avait beaucoup de chefs dans la cuisine. Beaucoup de chose se passaient au sein de l’entreprise, et parmi les actionnaires. »

« Il y avait un manque de clarté dans le leadership, mais maintenant, tout relève d’une seule personne, et Andreas a fait un excellent travail. »

« Bien sûr il n’a pas construit la voiture, parce la McLaren de cette année fut développée l’an dernier. »

« Mais il a amené de la clarté dans le leadership et dans l’organisation, avec une structure plus simple, impliquant James Key et Andrea Stella, et avec un mandat clair, pour dire ce que devait précisément faire chaque personne. »

« Il a sorti la politique hors de l’équipe, parce que quand le leadership manque, alors, tout devient politique. »

« Grâce à cela, de meilleurs développements sont arrivés sur la voiture de course, et bien d’autres choses ont commencé à s’assembler, ce qui est essentiel pour tout business. Il a fallu renverser la mauvaise série sur laquelle nous étions engagés par le passé. »

McLaren a franchi un cap cette année ; franchir un autre cap l’an prochain, en rattrapant les écuries de pointe, sera néanmoins une tâche plus difficile encore, prévient Zak Brown.

« L’une des choses que nous avons faites récemment, c’est de recalibrer nos attentes. Nous avions pensé que dès que nous changerions d’unité de puissance, nous serions de retour à l’avant, et clairement ce ne fut pas le cas. Mais la première chose à faire, était de nous assurer de ne pas faire un nouveau pas en arrière. »

« Nous savons aussi que les budgets plafonnés vont avoir des conséquences et jouent un rôle dans ce processus. Nous avons toujours du temps pour arriver là où nous voulons être. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less