GP des Pays-Bas : Prolonger avec la F1 jusqu’en 2025 ’n’était pas une décision facile’

La course reste à la merci du moindre problème financier

Recherche

Par Franck Drui

9 décembre 2022 - 10:23
GP des Pays-Bas : Prolonger avec la (...)

Prolonger le contrat avec la Formule 1 pour maintenir le GP des Pays-Bas au calendrier jusqu’en 2025 n’était en fait "pas une décision facile".

C’est la révélation du directeur du circuit de Zandvoort, Robert van Overdijk, même si le PDG de la F1, Stefano Domenicali, s’est dit ravi de voir que l’un des Grands Prix les plus populaires ait décidé de prolonger.

"Bien sûr, nous sommes très satisfaits et heureux de notre situation actuelle. Mais ce n’était pas une décision facile," confie van Overdijk.

"La hausse des coûts et l’incertitude économique sont préoccupantes," ajoute-t-il, évoquant les coûts d’organisation mais aussi les frais élevés à payer à la F1 "en forte hausse".

L’édition 2023 est déjà sold out, tous les billets étant vendus, mais van Overdijk affirme que "le problème est que les organisateurs de la course assument l’essentiel du risque financier. S’il y a un souci, ce sera pour nous."

"Nous devons rivaliser avec d’autres pays, où le gouvernement est prêt à contribuer et où parfois près de cent millions de dollars par an sont payés pour organiser une course," ajoute à ses côtés l’ancien pilote de F1 Jan Lammers, qui est le directeur sportif du GP des Pays-Bas.

Une autre préoccupation majeure pour les organisateurs du GP des Pays-Bas est la nouvelle selon laquelle la municipalité locale prévoit de facturer une soi-disant "taxe de divertissement" liée à l’événement.

Le prix des billets pourrait donc augmenter.

"Nous devrions facturer à nos visiteurs une taxe et bien sûr nous ne voulons pas cela," poursuit Lammers. "On a l’impression que la municipalité veut s’appuyer sur notre succès."

"Alors que Zandvoort est en meilleure forme que jamais, les entrepreneurs et les habitants de Zandvoort attachent une grande importance à la poursuite de la Formule 1 ici et je ne pense pas que ce soit la façon de se traiter les uns les autres."

"J’espère que le bon sens sera utilisé. Je suis né et j’ai grandi ici et j’espère qu’ils reviendront à la raison et comprendront que ce n’est pas une bonne idée."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos