Glock n’a toujours pas parlé du finish du Brésil 2008 à Hamilton

Quand le titre a changé de camp dans le dernier virage du dernier Grand Prix

Recherche

Par Franck Drui

18 septembre 2022 - 09:18
Glock n'a toujours pas parlé du (...)

Timo Glock et Lewis Hamilton sont inextricablement liés après le dernier virage de la saison 2008, mais ils n’en ont pas parlé - en partie parce que Glock ne veut pas interrompre Hamilton dans le paddock les week-ends de course.

Hamilton a dépassé le pilote Toyota dans le dernier virage du dernier tour à Interlagos sur une piste mouillée, Glock ayant choisi de rester sur des pneus pour le sec pour aller jusqu’au bout.

Mais la McLaren pilotée par Hamilton était sur des intermédiaires beaucoup plus rapides dans ces conditions et a remonté la Toyota pour gagner la position cruciale dont il avait besoin pour battre Felipe Massa pour le titre au dernier moment possible (article à lire ou à relire ici).

Ce fut l’une des fins de saison les plus dramatiques de l’histoire de la Formule 1, mais cela n’a pas été un sujet de conversation entre les deux hommes depuis ce jour.

"Pas vraiment, non," a déclaré Glock au podcast Beyond the Grid lorsqu’on lui a demandé si lui et Hamilton avaient déjà discuté des événements d’Interlagos.

"Lors des derniers week-ends de course, j’étais présent dans le paddock. Je l’ai rencontré à Spa, je suis entré par la porte et j’ai juste regardé mon téléphone, puis quelqu’un a dit ’Hey, Timo, comment vas-tu ?’ Et j’ai regardé à gauche, puis à droite et c’était Lewis."

"Je ne lui ai pas parlé depuis je ne sais combien d’années. J’allais jouer au tennis de table contre George Russell, on a juste discuté rapidement, échangé quelques politesses et il est parti."

"Mais Lewis... il est dans son monde quand il est dans un week-end de course et il donne l’impression qu’il ne souhaite pas être abordé par quelqu’un ou avoir une petite conversation, et je ne veux pas le déranger dans la façon dont il déroule son week-end."

"Donc, je n’irais jamais dans le motorhome comme ça pour lui demander de discuter avec lui de 2008 maintenant. Si ça arrive, ça arrive. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas le cas."

Compte tenu de la proximité de la fin du dépassement, des théories du complot ont circulé à propos de Glock aidant d’une manière ou d’une autre Hamilton pour le titre, qui fut enlevé à Massa dans le processus, mais l’Allemand a longtemps nié et continue de le faire.

"Cela n’a pas changé ma confiance en moi. Je ne comprenais tout simplement pas pourquoi les gens pensaient que je l’aiderais ou que j’aurais fait de Lewis le champion du monde. Je roulais pour Toyota, je ne suis pas Anglais. Pourquoi devrais-je faire de Lewis le champion du monde ? Il n’y avait aucun moyen que j’aie pu être impliqué dans quoi que ce soit parce que j’ai juste conduit ma course et j’ai essayé d’en tirer le meilleur parti."

"Je ne pouvais pas comprendre que des gens pensaient que je l’ai fait exprès. Je n’avais en plus aucune idée d’où j’en étais dans la course, qui avait gagné et la situation en temps réel au championnat encore moins ! C’est dommage que les échanges radio n’étaient pas tous enregistrés à l’époque, il aurait été clair que je n’ai jamais eu aucune indication de quoi que ce soit à ce sujet de la part de mon équipe."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos