Formule 1

Giovinazzi revient sur son adaptation à la F1 l’an dernier

Il a surmonté ses problèmes et remercie Kimi Raikkonen

Recherche

Par Olivier Ferret

8 avril 2020 - 17:30
Giovinazzi revient sur son adaptation à

Après deux courses en 2017, Antonio Giovinazzi a attendu deux ans pour avoir sa rédemption et reprendre le départ d’une course de F1. Il admet que le faire aux côtés de Kimi Räikkönen a ajouté une pression à son retour, d’autant que sa propre adaptation ne fut pas sans difficulté.

"Oh, vraiment difficile," a répondu Giovinazzi, "parce que pour un débutant, ce n’est pas facile d’aborder la Formule 1, vous courez avec les meilleurs pilotes du monde, vous devez donc vous adapter très rapidement. Surtout en début de saison où je souffrais, Kimi était déjà au sommet de sa carrière et il était vraiment rapide à chaque course, donc en termes de résultats ce n’était pas facile de se comparer…"

Puis les progrès sont venus : une qualification et une arrivée dans le top 10 en Autriche, qui ont été suivis par d’autres bons résultats en Italie et à Singapour notamment. Puis ce fut la 5e place au Brésil. Là encore l’Italien salue l’apport de son équipier finlandais dans ce parcours.

"J’ai essayé de penser différemment, j’ai essayé de me concentrer et d’apprendre de lui parce que je pense que c’était la meilleure chose à faire, parce que je souffrais dans la première partie de la saison, en particulier en rythme de course. Je me suis beaucoup amélioré sur ce point. Et je pense que si j’ai fait un grand pas en avant dans la deuxième partie de la saison et c’est aussi grâce à Kimi, parce que j’ai continué à bien apprendre de lui."

Grâce à cela, Giovinazzi a pu être prolongé pour une année de plus chez Alfa Romeo...

"Je suis vraiment heureux de continuer avec Kimi cette année, et je suis honnête. Parce que nous avons une très bonne relation, du respect et c’est la meilleure chose pour un coéquipier et pour une équipe : avoir deux pilotes qui ont une bonne relation et des retours similaires pour améliorer la voiture."

"Et bien sûr, avoir un coéquipier champion du monde, si je suis devant lui, c’est vraiment bien. Vous voulez toujours battre votre coéquipier, les pilotes de course sont comme ça, mais l’important reste à notre niveau de faire le meilleur travail pour l’équipe."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less