Formule 1

Giovinazzi engrange du capital confiance, Räikkönen en manquait

L’Italien se place un peu plus pour l’an prochain

Recherche

Par A. Combralier

21 septembre 2019 - 18:19
Giovinazzi engrange du capital (...)

Après des essais libres compliqués sur le plan de la performance comme sur le plan de la fiabilité, Alfa Romeo a connu un samedi quelque peu meilleur à Singapour aujourd’hui.

Antonio Giovinazzi, en particulier, peut être satisfait. Il a battu Kimi Räikkönen et est même passé à 1 dixième d’une très belle Q3. Qualifié 12e, il partira 11e suite à la pénalité de Sergio Pérez. La meilleure position possible sur un plan stratégique.

« Ce n’était pas le week-end le plus évident, donc se qualifier tout près du top 10 est un résultat convenable » souffle l’Italien, qui a peut-être marqué des points pour 2020.

« J’aurais pu un peu mieux faire sur mon tour, mais étant donné le rythme des Renault et des McLaren, il aurait été très difficile de les battre. Partir 11e demain signifie que nous serons la première voiture avec le libre choix des pneus, ce qui peut être un avantage. Nous avons vu les tendres se dégrader beaucoup aujourd’hui, donc nous pouvons choisir un autre composé et exécuter une bonne stratégie. Ce sera une longue course demain, mais si nous tirons profit de toute opportunité, nous pourrons finir ce week-end de manière positive, avec quelques points. »

Seulement 14e des qualifications, Kimi Räikkönen (qui partira donc 13e) a conscience de vivre à nouveau un week-end possiblement difficile, après la déconvenue de Monza.

« Ce n’est pas le week-end le plus facile pour nous jusqu’à présent. La voiture s’améliore étape par étape mais nous ne sommes pas assez rapides encore. Je ne sais pas si c’est lié aux pneus, parfois nous semblons avoir de l’adhérence, puis elle s’évapore, et il donc difficile de se sentir en confiance et de pousser comme il le faut. Les longs relais, hier, ont montré plus de constance, donc j’espère que la course sera plus facile pour nous. »

Frédéric Vasseur, de même, évoque un week-end « guère facile » pour son écurie.

« Mais j’aimerais tout de même retenir les points positifs. Après les EL3, nous étions presque une seconde derrière les Renault et en qualifications, Antonio n’a raté la Q3 que d’un dixième contre ces Renault. Donc nous nous sommes formidablement bien rattrapés aujourd’hui. Et avec la pénalité de Sergio Pérez, nous partirons aux 11e et 13e places, ce qui signifie que quelques points sont vraiment à notre portée. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less