Formule 1

Gene Haas : en 2019, nous avions moins de chevaux que Ferrari avec le même moteur

Il a drastiquement coupé dans les budgets pour sauver son équipe de F1

Recherche

Par Alexandre C.

24 février 2021 - 08:06
Gene Haas : en 2019, nous avions (...)

11 points en 2016, 47 en 2017, 93 en 2018, puis 29 points en 2019, et 3 en 2020… L’équipe Haas est en chute libre au classement des constructeurs.

A quoi attribuer cette déréliction ? Se confiant à Racer, Gene Haas, le propriétaire de l’équipe, n’y est pas allé par quatre chemins : le budget. L’équipe n’investit plus tellement dans ses monoplaces – par exemple les F1 2020 et 2021 n’ont reçu ou ne recevront aucun développement en cours d’année.

« Parfois, la survie est une stratégie de course ; il suffit d’essayer de survivre. »

« Avec le coronavirus, nous avons immédiatement mis fin à des dépenses monstres, surtout parce que n’allions pas sur des Grands Prix. Au milieu de la pandémie l’année dernière, Guenther (Steiner) et moi-même nous sommes mis d’accord sur "OK, combien d’argent voulons-nous réellement dépenser pour cela ?" J’ai en fait établi un budget très maigre, et très franchement nous avons en fait marqué plus de points (relativement) avec un budget plus petit qu’avec un budget plus important. J’ai juste l’impression que c’était peut-être trop manger. »

« La partie la plus coûteuse est généralement le fret et les déplacements, donc nous avons arrêté une grande partie de ces activités presque immédiatement et cela a été très utile. Donc, au lieu d’avoir un budget de 150 millions de dollars, nous sommes passés à environ 80 millions de dollars et une grande partie de ces 35 millions de dollars provenaient de la FOM et plus encore du sponsoring, donc nous nous en sommes bien sortis. »

Mais il y a aussi l’explication de l’unité de puissance Ferrari, anémique en 2020 - une explication qui ne vaut cependant pas pour l’an dernier. Quoique selon Gene Haas !

« Je pense que jusqu’en 2019, nous étions vraiment très bien, et nous avions beaucoup de chevaux et les voitures étaient très compétitives. »

Gene Haas accuse même à demi-mot Ferrari de délivrer moins de puissance moteur qu’à d’autres...

« Puis, en 2019, nous avons considérablement perdu la puissance par rapport aux voitures Ferrari, et cela a fait mal. Nous avons très bien performé en qualification, mais en course, notre puissance était tout simplement nulle. Nous avons dû faire beaucoup de lift and coast, donc ça nous a vraiment fait mal. »

Voilà qui ne risque pas d’atténuer la polémique sur l’unité de puissance Ferrari de 2019…

« Puis en 2020, quand Ferrari a vu sa puissance diminuer, il était assez évident que toutes les voitures à moteur Ferrari avaient un déficit de puissance par rapport à Mercedes, Honda et Renault. Notre bateau est attaché au bateau Ferrari, donc quand ils vont lentement, nous allons encore plus lentement - je ne pense pas qu’on puisse faire grand-chose à ce sujet. »

« Je sais que cette année va être difficile parce que nous avons essentiellement la même voiture que l’année dernière, et la base de la voiture de Ferrari va être très similaire à celle de l’année dernière, donc nous savons que cela ne va pas nous donner d’avantage concurrentiel. Notre position sera toujours probablement trois ou quatre positions derrière Ferrari. »

« Nous n’avons aucun contrôle sur les pièces que nous obtenons de Ferrari. Nous sommes convaincus que Ferrari peut résoudre le problème, et non seulement Ferrari a ce problème [moteur], mais aussi Honda et Renault - tout le monde est en déficit par rapport au moteur Mercedes. »

« Pour moi, cela a vraiment tué ce que la Formule 1 représente. Qui veut aller à une course quand on sait qui va gagner chaque foutue course qui existe ? Ça devient juste ennuyeux. »

La fin des évolutions en cours d’année, motivée après les déboires de 2019, a aussi conduit Gene Haas à prendre des décisions drastiques.

« J’ai toujours parlé aux pilotes, et je pense qu’en 2018 et 2019 nous dépensions entre 20 et 40 millions de dollars par an pour ces évolutions, et chaque fois que je parlais aux pilotes, c’était comme si "ça ne faisait rien". Alors pourquoi dépensons-nous tout cet argent pour les évolutions ? »

« C’est une des choses que nous avons éliminées assez rapidement, c’était de faire toutes ces mises à jour en 2020, parce que j’étais assez convaincu que nous n’allions pas faire de courses. Je pensais qu’au mieux nous ferions quatre ou cinq courses, donc apporter toutes ces mises à jour pour une saison très courte ne fonctionnerait pas. Mais finalement, nous avons fait beaucoup de courses. Nous n’avons pas vraiment apporté d’évolutions en soi - et je ne sais pas vraiment qui a apporté beaucoup d’évolutions - mais d’un point de vue pratique, elles ne semblaient pas vraiment améliorer la voiture. »

C’est aussi pour des raisons financières que Gene Haas a remercié Romain Grosjean et Kevin Magnussen, pour engager un rookie, Mick Schumacher, et un rookie qui est aussi un pilote payant, Nikita Mazepin...

« On a un peu changé notre orientation, nous avons quelques pilotes bien soutenus et je pense que d’un point de vue financier, nous sommes très stables. C’est ce que j’attends avec impatience. Avec les cartes qui ont été distribuées, nous ne pouvons pas nous asseoir et gagner des mains ici ou enchérir sur le pot, donc notre position est essentiellement de tenir bon et de voir ce que l’avenir nous réserve. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less