Gasly tacle la FIA : ’C’est irrespectueux envers Jules Bianchi’

Sainz attaque aussi la direction de course pour la grue en piste

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 octobre 2022 - 11:08
Gasly tacle la FIA : 'C'est (...)

Pierre Gasly ne décolérait pas après l’arrivée du Grand Prix du Japon de F1. Le pilote AlphaTauri a croisé une grue en piste après son arrêt au stand du premier tour, alors qu’il revenait sur le peloton regroupé derrière la voiture de sécurité.

Le Français s’énerve que le drapeau rouge ait été montré quelques secondes avant qu’il n’arrive sur la dépanneuse, et estime que la FIA et la direction de course ont manqué de respect à Jules Bianchi, décédé après un accident survenu dans des conditions similaires en 2014.

"De mon point de vue je pense que c’est irrespectueux envers Jules, envers toute sa famille et envers tous ceux qui font de la course" assène Gasly. "Je suis déjà heureux d’être en vie et que rien ne se soit passé."

"C’est exactement à l’endroit où Carlos a perdu la voiture, il n’y avait aucune indication. On en a parlé des millions de fois, c’est ce qu’il y a de plus dangereux. Je ne vois pas pourquoi on n’a pas attendu une minute que les voitures rentrent aux stands pour mettre le tracteur sur la piste."

"Bien sûr, j’ai eu extrêmement peur. Si j’avais perdu la voiture en aquaplaning je ne serais pas là pour répondre à vos questions. Je suis content de pouvoir parler à ma famille ce soir et de rentrer sain et sauf, car ça aurait pu être bien plus dramatique que ça."

Il sera tout de même convoqué chez les commissaires pour avoir roulé plus vite que ne le permet le règlement, selon eux, après avoir dépassé la grue : "Apparemment, c’est moi qui suis en tort, donc je suis allé les voir."

"J’ai expliqué la situation. J’ai respecté ce qu’il fallait, ils ont sorti le drapeau rouge 50 mètres avant que je passe le tracteur et si je saute sur les freins, il y a encore plus de risques que je décède aujourd’hui. C’est malheureux de voir les choses comme ça mais le plus important, c’est que je sois en un seul morceau."

"Si je dois prendre une pénalité parce que j’ai dit des choses qu’il ne fallait pas, il y a des choses plus importantes. J’ai déjà perdu un ami et tous mes proches seront heureux de voir que je suis là et qu’on a évité quelque chose de grave."

Gasly est convoqué chez les commissaires pour avoir roulé au-dessus de 250 km/h, mais la FIA cite un article qui ne correspond pas à ce sujet dans sa convocation, et cette mesure n’est jamais donnée dans le règlement.

En revanche, le Français a confirmé à Sky Sports avoir été 9 secondes sous le delta de temps à respecter pendant ce tour de neutralisation qui s’est transformé en tour d’interruption.

Sainz : "Si un pilote heurte le tracteur, c’est fini pour lui"

Carlos Sainz n’a pas non plus mâché ses mots, et a souligné la légèreté de décision de la FIA et de sa direction de course. Le pilote Ferrari veut une intransigeance totale et rappelle qu’il s’agit là d’une question de vie ou de mort pour les pilotes.

"Je ne sais pas si les gens le comprennent mais même derrière la Safety Car on roule à 100 ou 150 km/h et toujours, à ces vitesses, on ne voit rien ou pas grand chose. Je le dis, même derrière la voiture de sécurité" insiste l’Espagnol.

"Si un pilote décide de s’éloigner un peu de la trajectoire ou s’il rencontre un petit aquaplaning ou doit changer un bouton sur le volant et sort un peu de la trajectoire et heurte un tracteur, c’est fini pour lui, non ?"

Comme Gasly, il ne comprend pas la précipitation à sortir la grue : "Donc, je ne sais toujours pas pourquoi, dans ces conditions, nous continuons à risquer d’avoir un tracteur sur la piste parce que ça ne sert à rien. Il faut mettre le rouge de toute façon, alors pourquoi prendre le risque ?"

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos