Formule 1

Gasly qualifie le calendrier de ‘brutal’, Sainz s’attend à pire en 2022

La saison la plus dure de la F1 l’an prochain ?

Recherche

Par Alexandre C.

23 octobre 2021 - 10:16
Gasly qualifie le calendrier de (...)

Cette deuxième moitié de saison est fort occupée et chargée en F1. Le sport va enchaîner des courses au peu partout dans le monde, notamment en passant directement du Brésil au Qatar. Pour la logique de cette logistique, il faudra bien sûr repasser ; mais la F1 doit faire avec les circonstances exceptionnelles du Covid et l’annulation de Grands Prix, sans compter les soucis de quarantaine et de visa.

Pierre Gasly chez AlphaTauri, peste cependant contre une saison « brutale » même si elle reste excitante sur le papier.

« Je suis excité par tous ces nouveaux circuits. Je pense que ça va être assez brutal, pour être honnête. Surtout pour ce qui est de passer du Brésil au Qatar, ça va être très dur, après 20 courses dans l’année, et avec un gros, gros décalage horaire, deux continents différents, pour une troisième semaine consécutive. »

« Mais c’est comme ça. Je suis préparé physiquement pour ça. »

Chez Carlos Sainz aussi, on regrette la logique de ce calendrier ; mais on comprend aussi la situation épineuse dans laquelle se trouve Stefano Domenicali...

« C’est juste dommage qu’à cause du COVID, nous n’ayons pas pu faire Austin/Mexique comme courses d’affilée, ce qui aurait été plus facile pour tout le monde. »

« Et dommage aussi que nous devions passer du Brésil au Qatar directement, mais l’ordre ne me dérange pas tant que ça, c’est juste que cette organisation n’a pas été faite de manière particulièrement efficace. »

« Mais nous savons tous que c’est à cause de COVID, c’est à cause des petits compromis que le championnat a dû faire, et j’espère que l’année prochaine le calendrier et tout sera un peu plus cohérent, qu’il n’y aura pas besoin de voyager ici et là. »

Et pourtant, si 2021 est brutal, 2022 pourrait l’être bien plus encore. En plus de devoir dompter de novelles monoplaces, les pilotes de F1, l’an prochain, se rendront sur 23 Grands Prix différents pour un calendrier gargantuesque et record.

Carlos Sainz s’attend ainsi à la saison la plus rude de l’histoire de la F1 !

« L’année prochaine va être difficile pour tout le monde. »

« Ce n’est un secret pour personne que cette saison sera la plus exigeante de l’histoire de la F1. »

« Et en tant que pilotes, nous allons devoir nous adapter, nous assurer que nous restions à un niveau d’énergie élevé, et contrôler un peu la façon dont nous faisons les choses pour nous assurer que nous arrivions frais et dispos à la fin de l’année, lorsque les courses d’affilée commencent à arriver, et lorsque les grands voyages commencent à arriver aussi. »

« Je suis sûr que je vais faire mon travail avec mes collègues à la maison pour mettre en place un plan pour arriver à la deuxième moitié de la saison aussi frais que possible. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less