Formule 1

Gasly ne s’ennuie pas (trop) dans son hôtel à Dubai

Sport, Netflix et jeux vidéo au programme

Recherche

Par Olivier Ferret

24 mars 2020 - 13:14
Gasly ne s’ennuie pas (trop) dans (...)

Pierre Gasly expliquait hier qu’il ne pouvait pas participer, depuis son hôtel à Dubai, aux courses virtuelles qui s’organisent ici et là entre les pilotes de F1 et d’autres catégories du sport automobile.

"J’en fais tout le temps à la maison, j’adore ça ! Mais à Dubaï, je n’ai pas de simulateur, juste une Playstation, donc je joue à d’autres jeux que la F1," expliquait-il.

Mais cela n’empêche pas le Français d’être très occupé en ce temps de pandémie et il utilise une bonne partie de son temps à faire du sport.

"Le confinement est moins strict qu’en Europe, car il y a moins de cas dans la région, mais je reste confiné dans l’hôtel. Intérieur et extérieur. J’évite d’aller en ville. Je m’entraîne en salle de sport deux heures par jour. Elle est fermée, mais je bénéficie d’une dérogation comme athlète de haut niveau. Il la privatisent pour moi. C’est un sacré privilège. Je cours aussi en extérieur mais pas de piscine pour moi. Je n’y vais pas, même si elle reste ouverte. Je ne veux prendre aucun risque. Il y a encore un peu de monde à l’hôtel," explique-t-il dans un entretien à L’Equipe.

"Je n’ai jamais été en aussi bonne forme. J’ai le temps pour travailler comme jamais sur la durée. Ici, il y a toutes les machines indispensables pour faire du cardio, de la musculation et on a aussi, avec nous, notre matériel léger, spécifique au type de renforcements qu’un pilote de F1 doit effectuer."

Gasly admet être soulagé de ne pas être en Europe même s’il est loin de sa famille comme de sa petite amie en ce moment.

"En France, je vis chez mes parents et il n’aurait pas été raisonnable de prendre le risque de les exposer. Ils sont jeunes, mais quand même… Et puis à Rouen, chez eux, je n’ai pas de matériel pour m’entretenir physiquement. Je ne me sentais pas de rentrer, étant donné les nouvelles qui me parvenaient. Je voulais aussi retrouver ma compagne en Italie, qui est en confinement à Bologne, mais ça n’était plus possible. On devait déménager à Milan. C’est, vous l’imaginez, devenu impossible."

"Je sais que c’est super compliqué pour eux. Mon amie en Italie, mes parents en Normandie, et mes frères confinés un peu partout chez eux. Heureusement, il y a Skype, Facetime et plein de moyens de rester en lien direct avec mes proches."

Le Français commence-t-il déjà à ressentir de l’ennui ?

"Ça va. Il y a la télé, Netflix, les consoles vidéo. J’ai un jeu de foot, un autre de NBA etCall fo Duty, qui est mon préféré en ce moment. J’ai aussi celui de la F1, mais sans volant et sans pédalier je n’ai pas trop envie d’y jouer. Vendredi soir, je me suis fait une partie de Call of Duty avec Charles Leclerc par Internet. Lui est à Monaco. On a fait équipe ensemble."

Le pilote AlphaTauri ne cherchera pas en tout cas à retourner expressément en Europe puisqu’en France comme en Italie, le confinement est presque total.

"Je suis là a minima encore deux semaines, et plus si la situation sanitaire l’exige. Psychologiquement, ça va, cela ne fait que commencer. Je vois le négatif pour tous ceux qui sont touchés, inquiets et confinés. J’ai, de mon côté, la chance de pouvoir optimiser ma condition physique. Je sais que pas mal de pilotes sont rentrés chez eux. J’assume le choix d’être resté à Dubaï, pour me préparer, et ce même si les miens me manquent."

AlphaTauri (Toro Rosso)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less