Gasly entre optimisme et réalisme pour les perfs de sa F1 de 2022

2e ou dernier, tout est possible... mais pas 1er !

Recherche

Par Olivier Ferret

7 janvier 2022 - 08:01
Gasly entre optimisme et réalisme (...)

La F1 mélange à nouveau toutes les cartes en 2022, avec l’un des plus grands changements de règlement de son histoire du côté des monoplaces.

Avec une conception réalisée dans le cadre de budgets plafonnés, le terrain de jeu sera aussi plus égal. Alors quelles seront les surprises de la saison ? Fort de ses liens avec Red Bull Technology, AlphaTauri espère bien en être, tout comme Pierre Gasly évidemment.

"Dans un monde parfait, le mieux que nous puissions faire est de terminer deuxième. Red Bull Racing sera toujours devant nous. Mais seulement si tout le monde se trompe avec la nouvelle voiture. Cela arrive dans mes rêves les plus fous mais ce n’est pas réaliste," concède le Français.

"Nous le voyons comme une opportunité. Tout le monde commence avec une feuille de papier vierge. Vous pouvez trouver quelque chose que d’autres n’ont pas encore trouvé. Cela peut potentiellement faire toute la différence. D’un autre côté, vous pouvez également aller dans la mauvaise direction avec le design. Ce serait une mauvaise surprise. Je me prépare donc à tous les scénarios possibles."

Tout n’est donc que vagues hypothèses à ce stade et cela le restera jusqu’aux essais hivernaux.

"Peut-être que les choses iront mieux que lors de la saison passée. Nous sommes au niveau de McLaren en ce moment. Peut-être que nous resterons où nous sommes. Mais peut-être que nous nous battrons juste pour entrer dans le top 10. Ou pire encore. Il faut être réaliste. L’année à venir pourrait être difficile. Nous venons d’une année où nous étions régulièrement dans le top 6 ou le top 10. Vous devez garder à l’esprit que cela pourrait empirer. Mais nous voulons penser positivement."

Le pilote devrait faire une plus grande différence avec les nouvelles voitures selon Ross Brawn. Gasly n’en est pas convaincu.

"Je pense que ce sera similaire à l’actuelle. Le ratio voiture / pilote restera le même. À moins que le peloton rapproche réellement les performances générales de tout le monde. Nous apprécierions cela."

"S’il y a une demi-seconde entre la première voiture et la plus lente, alors oui le pilote jouera un rôle plus important. Mais Mercedes et Red Bull sont parfois une seconde plus rapides. Ils prennent un tour à tout le monde, même aux sixième et cinquième pilotes de la course. Peu importe qui est dans la voiture. Tu es juste si loin. Espérons que le nouvel ensemble de règles nous rapprochera."

Pour le moment, le pilote AlphaTauri ne connait sa nouvelle voiture que grâce au simulateur.

"Et dans le simulateur, vous travaillez avec des hypothèses. Ce que pensent les ingénieurs, comment sera la voiture. Comment elle se comportera," rappelle-t-il.

"Il appartient alors au pilote de donner un retour clair, dans le cadre de ces hypothèses. Où sont les plus grosses limitations ? Quel pourrait être le meilleur temps au tour ? Cela donne aux ingénieurs une direction dans laquelle aller. Mais nous devons attendre que la voiture roule réellement. Jusque-là, c’est difficile à estimer, c’est assez différent des dernières années. La vitesse à laquelle nous irons lors du premier test sera un facteur important pour tout corréler. Cela définira ensuite à quelle vitesse vous apprenez et vous améliorez."

Peur ou excitation alors ? Le discours de Gasly fait poindre les deux sentiments.

"Je suis excité parce que c’est une opportunité. Pour l’équipe et moi," clarifie le Français.

"En même temps, il serait naïf de dire que ce n’est qu’une chance pour nous. Tout le monde peut faire un grand pas en avant. Je suis au courant de ça. Je sais que tout peut arriver. Pour le meilleur ou pour le pire. Ce que j’ai vu de la voiture jusqu’à présent me rend positif. J’attends avec impatience les tests à Barcelone. Espérons que nous aurons une surprise comme BrawnGP à l’époque !"

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos