Formule 1

Gasly craint des problèmes de visibilité avec les F1 2022

Les progrès d’AlphaTauri en soufflerie sont clairs

Recherche

Par Alexandre C.

6 novembre 2021 - 18:22
Gasly craint des problèmes de visibilité

Les souffleries des équipes de F1 tournent à plein pour designer les voitures 2022, pour l’entrée en vigueur du nouveau règlement aérodynamique. Run après run en soufflerie, les progrès sont évidemment grands comme dans tout début d’ère réglementaire.

Chez AlphaTauri, Pierre Gasly a confirmé que le modèle 2022 évoluait à grands pas chaque jour…

« Il est évident que la voiture évolue beaucoup, surtout quand nous avons ce calendrier assez intense. Quand vous retournez dans le simulateur après deux ou trois semaines, la voiture a déjà beaucoup changé. »

« En général, nous sommes assez satisfaits de ce que nous faisons. Mais nous n’avons pas de références. Donc évidemment, notre référence, c’est juste ce que trouvent les gars en termes de développement. »

« Nous savons que nous nous améliorons, mais si nous sommes loin derrière ou au même niveau que les autres, nous ne le saurons pas avant d’arriver à Barcelone, mais c’est clairement un changement que nous pouvons sentir. »

Un problème de visibilité ?

Toutefois l’évolution de l’aérodynamique des F1 pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur un certain plan...

Le Grand Prix de Belgique a fait apparaître les problèmes de visibilité des F1 modernes, qui dégageaient trop d’eau pour que la course à Spa aille au-delà de quelques rondes derrière une voiture de sécurité. Pirelli espère que l’aérodynamique des F1 2022 pourra aider à améliorer la situation... mais visiblement, Pierre Gasly chez AlphaTauri, pressent l’inverse.

« Principalement en termes de visibilité, ce sera aussi très différent avec les pneus plus gros et l’avant qui est plus grandet large, ce que je n’aime pas vraiment. »

« Mais je suppose que nous devrons nous y habituer. L’avant couvre en quelque sorte ce que vous voyez entre le châssis et juste au-dessus du triangle, entre le châssis et le pneu. Surtout quand vous regardez dans un virage, vous perdez un peu de visibilité pour vraiment positionner la voiture, et je suppose que nous devrons prendre des points de référence différents par rapport au passé. »

« Je veux dire, ça va être la même chose pour tout le monde, c’est juste un peu différent. La visibilité diminue, ce qui n’est jamais très agréable, mais nous ferons avec.

« De plus, en termes de blocage des pneus, etc., aujourd’hui, lorsque vous avez une visibilité totale du pneu, dès qu’il se bloque, vous le voyez tourner plus lentement. Maintenant, nous avons des choses qui couvrent l’avant de la voiture, donc potentiellement cela rend les choses un peu plus difficiles. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less