Formule 1

Fittipaldi et Grosjean ont récolté beaucoup de données pour résoudre l’énigme de Bahreïn

Pour savoir pourquoi Haas était si lente en course

Recherche

Par A. Combralier

3 avril 2019 - 19:32
Fittipaldi et Grosjean ont récolté (...)

48 tours pour Pietro Fittipaldi (12e chrono), et surtout 87 pour Romain Grosjean (10e chrono) : chez Haas, c’est davantage le pilote titulaire que le pilote de développement qui a roulé aujourd’hui à Bahreïn, pour le dernier jour des essais privés.

En matinée, le jeune pilote brésilien a roulé en pneus C2, C3 et C4 (meilleur temps en C3). N’aurait-il pas voulu rouler davantage ?

« J’étais vraiment heureux du déroulement de la matinée. Je suis bien plus à l’aise dans la voiture désormais, que lors des essais d’Abu Dhabi de l’an dernier, ou lors des essais de Barcelone de cette année. J’ai pu être un peu plus constant cette fois-ci, puisque j’étais plus familier avec la VF-19 après l’avoir conduit en Espagne, et de nouveau, brièvement, hier. Je me suis senti à l’aise et en confiance dans la voiture, c’était bon. Nous avons complété tout notre programme de roulage et j’ai bien travaillé avec mon ingénieur. Nous avons fait quelques progrès, et nous étions compétitifs, et j’en suis heureux. »

Romain Grosjean a mené des essais approfondis, afin de savoir pourquoi Haas était si lent en course dimanche dernier.

« Ce fut un bel après-midi. Nous avons testé beaucoup d’éléments, bien sûr pour essayer de comprendre notre rythme durant le week-end. Nous avons fait quelques progrès, je pense. Nous avons maintenant beaucoup de données à étudier pour préparer la Chine. Dans l’ensemble, ce fut une très bonne après-midi pour nous. »

Haas F1

expand_less