Fin de course derrière la voiture de sécurité : ’Pas un problème de règlement’

"Nous ne sommes pas obligés de suivre le règlement à la lettre"

Recherche

Par Paul Gombeaud

4 octobre 2022 - 14:07
Fin de course derrière la voiture de (...)

Alors que la course de Monza s’était achevée derrière la voiture de sécurité il y a quelques semaines, la gronde était montée au sein du paddock et chez les spectateurs même si les règlements étaient, à l’inverse d’Abou Dhabi 2021, correctement appliqués.

Faudrait-il donc revoir ces règlements à l’avenir afin que la direction de course de la FIA puisse brandir le drapeau rouge si l’épreuve est interrompue à seulement quelques courses de son terme ?

Les directeurs d’équipe ont eu une réunion sportive juste après Monza et le sujet a été évoqué. Mais rien n’a filtré depuis. Qu’en est-il ressorti ? A priori pas grand chose...

"Je ne suis pas sûr que ce soit toujours un problème de règlement," estime pour sa part Frédéric Vasseur, le directeur d’Alfa Romeo F1.

"Il s’agit de la manière dont vous réagissez lorsqu’un incident se produit en piste. Mais je pense qu’une partie du problème est le fait que la voiture de sécurité se soit mise devant Russell au lieu de Verstappen, c’est ce qui entrainé un peu de désordre ou du moins prolongé la duré de l’intervention en piste, alors qu’on se demandait s’il fallait un drapeau rouge pour dégager la voiture de Ricciardo."

"Je ne suis pas au cœur des discussions entre les commissaires et le directeur de course. Mais si une voiture est arrêtée et ne bouge pas, il est logique de se demander si le drapeau rouge est approprié en cas de longue interruption."

Laurent Mekies, le directeur sportif de Ferrari, est "d’accord avec Fred, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un problème de règlement."

"Les règlements laissent, à juste titre, la liberté à la direction de course de gérer ce type de situations. Il faut alors déterminer ce que l’on peut faire de mieux à l’avenir pour avoir un nouveau départ."

De son côté, Günther Steiner estime "qu’une meilleure décision aurait pu être prise," mais le directeur de Haas F1 ne pense pas non plus "qu’il y ait besoin d’un changement de règlement."

"Selon moi, on aurait pu penser au fait que de nombreux spectateurs voulaient voir un beau spectacle et il n’aurait pas été si étrange de sortir le drapeau rouge. Alors était-ce la mauvaise décision ? Non, car les règlements ont été correctement appliqués, et que tout a commencé lorsque la voiture de sécurité s’est positionnée devant Russell et pas le leader de la course, et il n’y a personne à blâmer pour cela."

"Nous ne sommes pas obligés d’être têtus et de suivre le règlement à la lettre, nous pourrions décider de sortir le drapeau rouge sans que cela aille à son encontre."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos