Fiabilité précaire : le nouvel embrayage va-t-il lever la malédiction de Bottas ?

Ferrari commence à solutionner ses problèmes

Recherche

Par Alexandre C.

21 juillet 2022 - 16:25
Fiabilité précaire : le nouvel embrayage

Valtteri Bottas est certainement le maudit de la fiabilité ou en tout cas des essais libres cette année.

Outre les problèmes d’unité de puissance relatifs à Ferrari, chez Alfa Romeo, on souffre aussi de problèmes de vibrations au niveau de l’embrayage – ce qui explique une partie des déboires du Finlandais cette année.

Dans le paddock du Paul Ricard, Valtteri Bottas a voulu faire le point sur ce problème qui empoisonne ses week-ends depuis le début d’année.

« C’est une oscillation qui vient de l’embrayage lui-même, et ensuite la façon dont le couple va aux roues arrière ne se fait pas avec une certaine constance. »

Heureusement la solution est là en France pour ce GP : c’est ainsi que Ferrari a développé un nouvel embrayage. Comme Haas, Alfa Romeo en bénéficie au Castellet, explique Valtteri Bottas.

« Nous allons l’essayer en essais libres pour la première fois, mais c’est quelque chose sur lequel Ferrari travaille depuis un certain temps. »

« Et maintenant, nous avons enfin de nouvelles pièces pour l’embrayage qui devraient empêcher les oscillations. »

« C’est un gros compromis. »

« Nous avons tendance à perdre des positions en moyenne au départ et ce n’est pas génial parce que le milieu de grille est si serré qu’une fois que vous passez derrière quelqu’un, vous êtes coincé pendant 20 tours et ça ne vous facilite pas la vie. »

« J’espère que maintenant c’est bon. »

Ce problème d’embrayage a des conséquences négatives forcément sur les départs, en particulier sur des pistes avec peu d’adhérence. Des difficultés de liaison avec le logiciel hardware empireraient tout cela.

« Sur les circuits avec plus d’adhérence, c’est moins un problème parce que nous pouvons aller un peu plus loin avec l’embrayage et il y a moins d’oscillation. »

« De plus, au début de l’année, nous avions quelques lacunes au niveau du hardware, comme la forme des palettes d’embrayage et tout était assez différent de ce à quoi j’étais habitué chez Mercedes. »

« Donc, nous avons dû travailler un peu là-dessus. Mais maintenant, on devient de plus en plus constants. »

Des problèmes de fiabilité résolus ?

Désormais, avec ce nouvel embrayage, Valtteri Bottas espère-t-il que les problèmes de fiabilité d’Alfa Romeo soient définitivement résolus ?

Le pilote Alfa Romeo ne sabre pas encore le champagne...

« Nous n’avons pas encore une confiance à 100% parce que nous avons eu tellement de problèmes, mais depuis longtemps, c’est la priorité numéro un dans les réunions d’après course : la fiabilité, l’attaque et l’identification des problèmes avant qu’ils ne se produisent. »

« Nous faisons donc tout ce que nous pouvons avec les ressources disponibles. Et puis nous avons également travaillé en tant qu’équipe avec Ferrari de manière très étroite, parce qu’il y a eu des problèmes qui ne sont pas liés à Sauber en tant que tel ; il y a eu des problèmes qui provenaient parfois de Ferrari et de l’unité de puissance, donc ça a été des deux côtés vraiment. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos