Formule 1

Ferrari veut passer à 100% sur son nouveau simulateur début 2022

La transition comportera une phase avec les deux

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 décembre 2021 - 08:08
Ferrari veut passer à 100% sur son (...)

Ferrari travaille sur son nouveau simulateur, qui accompagnera le développement de la nouvelle F1 2022. Laurent Mekies, le directeur sportif, révèle que l’équipe l’utilise depuis le début de l’automne de manière sporadique.

Néanmoins, la Scuderia doit encore continuer à le calibrer, ce qui n’est pas simple puisque l’équipe teste de nombreuses nouveautés en piste. Il faudra surement attendre le début de la saison prochaine pour qu’il soit pleinement opérationnel.

"Nous avons commencé à l’utiliser avec des pilotes en septembre, mais il faudra un mois, deux mois, voire trois mois pour arriver à le valider réellement" a déclaré Laurent Mekies, le directeur sportif.

"Mattia [Binotto] a dit que nous l’avons utilisé pour le support de course le week-end dernier pour la première fois."

"Cela ne signifie pas que la corrélation est terminée. Cela fait partie du cycle. Mais est-ce que ça fonctionne à plein régime ? Non. Quand est-ce que ce sera le cas ? Probablement dans les premiers mois de l’année prochaine. C’est celui sur lequel nous travaillons. Mais est-il déjà à son plein potentiel ? Non, pas du tout."

Leclerc a vu le simulateur mais ne l’a pas testé

Ferrari réserve l’accès à son nouveau simulateur à très peu de monde au sein de l’équipe, et travaille sur une transition entre les deux simulateurs : "Du point de vue des ressources, vous ne voulez pas rester trop longtemps dans cette phase de transition."

"C’est aussi pour cela que vous nous voyez passer au nouveau pour le support de course, même si nous ne sommes pas encore à 100%, car cela consomme de l’énergie de passer de l’un à l’autre. Mais oui, pour la transition, il faut qu’il y ait un moment où on les utilise ensemble."

Charles Leclerc fait partie des privilégiés l’ayant vu, mais il n’a pas encore travaillé dedans : "Je pense que cela devrait être une amélioration sur absolument tout ce que nous ressentons, surtout pour le feeling du pilote."

"Il est très difficile de recréer les G que nous subissons dans la vraie voiture. Donc ce sera surtout sur ce point, sur le feeling du pilote, que ce sera une amélioration. Mais je ne l’ai pas encore essayé."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less