Formule 1

Ferrari veut faire rouler un seul jeune pilote en EL1 l’an prochain

Pour lui donner une bonne chance de profiter de la F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 septembre 2021 - 12:49
Ferrari veut faire rouler un seul (...)

L’an prochain, les équipes de F1 seront obligées de faire rouler un jeune pilote sur au moins deux séances d’essais libres du vendredi matin. Pour Ferrari, l’intérêt serait d’y placer le même pilote, comme l’explique Laurent Mekies, le directeur de la compétition de la Scuderia.

"C’est une bonne question. Tout d’abord,chez Ferrari, nous nous réjouissons de l’opportunité de faire courir un débutant en EL1" a déclaré Mekies. "Nous avons investi dans la jeune génération pour de nombreuses raisons différentes, depuis un certain nombre d’années, sans beaucoup d’opportunités d’essais."

"Donc c’est génial de voir qu’en tant que sport, nous avons maintenant la possibilité d’au moins leur donner cette chance. J’ai tendance à penser que nous ne ferons courir qu’un seul pilote, car deux séances, c’est encore très peu."

"Nous savons tous qu’il est très difficile pour un jeune pilote de monter dans une voiture en EL1 pour une heure et d’être performant. Donner une seule chance à un pilote, et non les deux, ne semble pas une bonne chose."

La situation d’Ilott est réglée pour 2022...

Ferrari possède dans ses jeunes pilotes Mick Schumacher, Callum Ilott et Robert Shwartzman. Le problème est de trouver un baquet aux deux derniers : "Je pense que nous sommes dans une situation chanceuse car nous avons affaire à une grande génération de pilotes. Nous avons Robert, nous avons Callum, nous avons Mick en F1."

"Il va être difficile de trouver une place pour tout le monde. Callum lorgne du côté des Etats-Unis, il a couru en IndyCar et pourrait y avoir sa chance" poursuivait Mekies, alors que le contrat d’Ilott pour 2022 n’était pas encore confirmé. Il l’a été hier soir.

"Et pour Robert, c’est encore tôt. Il reste trois week-ends complets avant la fin du championnat. Il est troisième à l’heure actuelle, à une certaine distance des positions de tête, mais c’est une position pour laquelle il se bat."

"Nous voulons donc qu’il se concentre pleinement sur ce programme et, à la fin de la saison, nous nous réunirons pour essayer de définir la meilleure étape suivante pour lui et pour sa carrière."

... celle de Shwartzman encore floue

Mekies admet que Ferrari attend une progression plus constante chez Shwartzman : "Robert a un grand talent. Nous le considérons comme un pur talent et ce que nous voulons normalement, c’est qu’ils fassent des progrès toutes les trois, quatre ou cinq courses."

"Il y a de grands pilotes dans nos voitures de course chez Ferrari en ce moment, Charles [Leclerc] et Carlos [Sainz]. Ce sont des pilotes qui ne cessent de progresser. Donc même s’ils ont la vitesse brute et même s’ils gagnent de l’expérience en communiquant avec les ingénieurs, ils progressent."

"Je pense que ce que nous voulons voir avec Robert, ce sont des progrès plus réguliers. Nous voyons des progrès chez lui, mais il doit se concentrer sur sa saison et continuer à se développer."

"La route est très longue et le genre de pilotes qui arrivent ensuite en Formule 1 et qui réussissent sont ceux qui continuent à se développer, même pendant leurs années de Formule 1. Et c’est vraiment sur cela que nous nous concentrons avec lui."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less