Formule 1

Ferrari va faire ’de son mieux’ au Canada

Binotto reste prudent en attendant les nouveautés pour la SF90

Recherche

Par Olivier Ferret

3 juin 2019 - 15:25
Ferrari va faire 'de son mieux' au (...)

Ferrari réussira-t-elle enfin à gagner un Grand Prix cette année ? Tout le monde considère que Montréal est une bonne chance pour la Scuderia de remporter une première victoire en 2019, après celle ratée à Bahreïn à cause d’un problème moteur.

Le moteur Ferrari et les longues lignes droites du Grand Prix du Canada sont justement deux facteurs qui, combinés ensemble, pourrait permettre à la SF90 de battre la W10.

Mattia Binotto, directeur des Rouges en F1, reste prudent.

"Quand je pense au Canada, il y a tant de souvenirs des saisons passées qui me viennent à l’esprit. Cette piste a généralement produit des courses excitantes et inattendues. La longue ligne droite et la grande zone de freinage avant la chicane qui mène à la ligne de départ-arrivée est le lieu idéal pour dépasser et voir de bons combats," rappelle-t-il.

"Nous savons que nous ne sommes pas assez compétitifs pour le moment et que, toujours pour le moment, nous n’avons pas plus de changements à introduire sur la voiture qui auront un impact significatif sur les problèmes que nous avons rencontrés depuis le début de la saison."

"Cependant, les caractéristiques de la piste canadienne présentent un défi différent, étant donné que la vitesse de pointe, l’efficacité au freinage et la motricité sont les facteurs principaux à prendre en considération. Nous y allons prêts à faire de notre mieux et à laisser derrière nous les erreurs des dernières courses."

Binotto pense que la SF90 peut faire parler sa vitesse de pointe et son efficacité au freinage mais la motricité et l’adhérence en virages lents trop justes face à Mercedes pourrait équilibre le match au Canada.

Quand est-ce que Ferrari pourra introduire ces correctifs ?

"Améliorer toutes la voiture et notre concept peut prendre un certain temps, sans aucun doute. Définir un nouveau concept aérodynamique peut prendre quelques semaines."

"On va essayer d’avoir de premières vraies nouveautés pour le retour en Europe, en France, au Paul Ricard. Mais c’est un circuit très similaire à Barcelone et je ne pense pas que nous y serons particulièrement forts."

"Il reste toutefois du temps pour progresser. En attendant, nous devons optimiser ce que nous avons et je pense que nous avons encore de la marge pour le faire. Nous pouvons être encore forts avec notre voiture actuelle, en la développant, en attendant les grosses nouveautés."

Ferrari

expand_less