Formule 1

Ferrari va apporter des nouveautés à Singapour

Pour ne pas souffrir autant qu’en Hongrie

Recherche

Par Olivier Ferret

17 septembre 2019 - 10:49
Ferrari va apporter des nouveautés à (...)

Ferrari s’apprête à vivre à Singapour un week-end plus difficile que les deux précédents, où Charles Leclerc à gagné, notamment parce que le tracé sinueux de la Cité-état ne correspond pas aux caractéristiques de la SF90.

Pour l’occasion, celle-ci aura quelques nouveautés qui devraient lui permettre de moins souffrir dans les virages lents, alors qu’elle a été en difficulté à Monaco et en Hongrie, les deux pistes qui se rapprochent le plus de celle de Singapour.

"Le feeling est bon après deux victoires consécutives pour l’équipe et pour nos Tifosi, mais en réalité, ces victoires sont déjà derrière nous et nous sommes bien conscients que Singapour présentera de nouveaux défis et un tracé sur lequel notre voiture n’est pas aussi forte que sur d’autres circuits" a déclaré Mattia Binotto, directeur de l’équipe.

"Nous apportons quelques nouvelles pièces dans le but de réduire l’écart face à nos rivaux, sur un circuit qui présente majoritairement des virages lents. Cette course voit aussi le retour du pneu hyper-tendre, qui n’a plus été utilisé depuis le Grand Prix du Canada."

Mais le défi sera aussi de passer une course sans encombre, pour une équipe qui avait notamment perdu ses deux voitures avant le premier virage en 2017, et qui n’a plus gagné depuis 2015 sur le circuit Marina Bay.

"Tout cela, en plus d’une course traditionnellement animée au milieu des murs, sur un circuit urbain et donc dans des conditions que Sebastian [Vettel] et Charles adorent, permettra un week-end difficile mais excitant."

Poleman et vainqueur des deux dernières courses en date, Leclerc sait que le défi ne sera pas le même qu’en Belgique et en Italie, puisqu’il lui faudra composer avec une voiture qui ne pourra rien faire de sa puissance moteur et de sa faible traînée aéro, ses deux points forts cette saison.

"Singapour est peut-être la piste la plus difficile pour nous, les pilotes, à cause de la chaleur et de l’humidité. C’est toujours un endroit spécial, car c’est une course de nuit. J’aime beaucoup piloter la nuit et d’une certaine manière, on a l’impression d’aller beaucoup plus vite que pendant la journée. C’est juste un week-end unique et j’ai vraiment hâte d’y être."

"Après deux week-ends très positifs en Belgique et en Italie, la course à Singapour n’a pas l’air aussi bonne pour nous sur le papier, à cause de son tracé de nature très différente, avec beaucoup de virages lents et moins de lignes droites. Ce week-end sera peut-être plus difficile pour nous, mais nous allons tout donner pour obtenir un bon résultat."

Du côté de Vettel, il s’agira de se rattraper après deux occasions manquées, à cause de la stratégie à Spa-Francorchamps, et du fait d’une erreur en début de course à Monza. Celui qui aime le circuit Marina Bay espère pouvoir profiter des rebondissements qui viendront certainement émailler la course.

"Après Spa-Francorchamps et Monza, nous allons sur un circuit vraiment différent, celui de Singapour, que j’apprécie beaucoup. Nous restons à l’heure européenne, ce qui est un peu étrange car nous quittons le circuit lorsque les habitants se lèvent avec un décalage de six heures !

"Marina Bay est un circuit urbain, piégeux et qui ne laisse pas la place pour l’erreur. Là-bas, nous avons besoin d’un appui aérodynamique maximale et des trois types de pneus les plus tendres. Et c’est aussi l’une des rares courses courues sous les projecteurs."

"Nous avons déjà vu que tout pouvait arriver dans cette course, le résultat final est donc difficile à prédire. En dehors de la piste, la pression sera également forte sur les équipes car cette course se tient à une semaine d’intervalle seulement avec la Russie."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less