Formule 1

Ferrari se félicite de ses gains en performance cette saison

Arrêts aux stands, équipe, voiture, tout a progressé !

Recherche

Par Olivier Ferret

10 août 2021 - 17:39
Ferrari se félicite de ses gains en (...)

Comment expliquer les progrès de Ferrari cette année ? Avec un gel réglementaire très important, la Scuderia ne fondait aucun gros espoir sur 2021 avant le début de la saison.

Les propos de Mattia Binotto étaient même alarmants : il ne fallait rien attendre d’extraordinaire de la SF21 dans ce contexte. Et pourtant, la monoplace de Maranello fait beaucoup mieux que prévu, jouant le top 3 avec McLaren et se permettant même de viser certaines poles ou victoires !

A l’heure de faire un petit bilan à la pause estivale, lorsqu’on demande où Ferrari s’est aussi améliorée cette année, Binotto souligne les gains considérables réalisés dans de nombreux aspects de la performance.

"Notre objectif était de nous améliorer dans tous les domaines en 2021."

"À titre d’exemple, les arrêts au stand. Je considère toujours un bon arrêt au stand en dessous de 3 secondes."

"Cela peut sembler un chiffre élevé, mais en stratégie, il est plus important d’être cohérent, pas seulement rapide. Car ce qui détruit une course c’est un problème, si vous êtes arrêté pendant 4, 5 ou 6 secondes."

"84 % de nos arrêts cette année ont été inférieurs à 3 secondes. L’année dernière 48%. L’équipe dans les stands, les mécaniciens, nous nous sommes certainement améliorés de ce côté."

"L’an dernier, nous étions huitièmes des arrêts aux stands selon les chiffres de la F1. Aujourd’hui, nous sommes 2e, avec une seule équipe [Red Bull] qui fait mieux que nous."

Bien entendu ce n’est pas là le principal gain de Ferrari, qui reste du côté de la monoplace et, partiellement, du moteur avant l’arrivée de la dernière évolution.

"Sur notre F1, il y a eu des améliorations et la direction prise est encourageante. Il y a encore des écarts par rapport aux meilleurs, comme je l’ai dit, environ 7 dixièmes en moyenne. Cela ne provient pas d’un seul domaine mais une somme d’entre eux : 60% du moteur, 40% du châssis et de l’aérodynamique."

"Je ne pense pas que nous soyons faibles dans un seul domaine, ce qui est une bonne nouvelle car cela signifierait que vous devez récupérer beaucoup de performances dans ce seul domaine. Et cela peut être bien plus difficile à faire."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less