Formule 1

Ferrari s’attend à vivre l’enfer avec les Pirelli à Silverstone

Sainz très pessimiste, Leclerc compte sur les Libres 1

Recherche

Par Alexandre C.

16 juillet 2021 - 07:34
Ferrari s’attend à vivre l’enfer avec (...)

A Monaco et au Red Bull Ring, Ferrari avait été plus performante qu’en moyenne. Au Paul Ricard à l’inverse, en course, la Scuderia avait bu la tasse. Cela ne tient pas du hasard : car au Castellet, la gestion et l’usure des pneus occupent une place bien plus prédominante qu’à Monaco ou en Autriche.

Or Silverstone est justement l’un des circuits les plus abrasifs au calendrier, notamment avec ses virages à haute vitesse.

C’est ce qui rend Carlos Sainz pessimiste : le pilote Ferrari s’attend à de nouveau vivre l’enfer avec les Pirelli ce week-end. Surtout qu’il y aura deux courses durant le week-end !

« La compétitivité que nous avons vue en Autriche est principalement due aux caractéristiques du circuit, donc pour faire simple… Silverstone et Paul Ricard sont des circuits limités par l’avant, ce qui signifie que vous dégradez beaucoup les pneus avant et nous nous attendons à souffrir un peu en course car nous dégradons les pneus avant. »

« En Autriche, vous dégradez les pneus arrière, de manière limitée, et c’est pourquoi nous pensons avoir été relativement compétitifs en course car nous sommes en fait meilleurs avec les pneus arrière. Donc non, je ne pense pas que cela va nous aider d’avoir deux courses [avec les qualifications sprint], au contraire, cela va rendre les choses plus difficiles. »

« S’il ne fait pas trop chaud, les pneus avant se dégradent vraiment et s’usent beaucoup, donc nous en sommes conscients, et nous savons que cela pourrait être une grosse limitation pour nous ce week-end, c’est pourquoi je parlais de stratégie, de pneus, de ces choses... »

« Nous connaissons nos limites, nous savons que nous pouvons avoir des difficultés sur ce genre de circuits, donc nous devons être au top. »

L’équation est d’autant plus complexe pour la Scuderia que pour trouver les meilleurs réglages, pour placer les pneus dans leur bonne fenêtre de fonctionnement, on ne pourra compter que sur une seule d’essais libres avec l’introduction des qualifications sprint.

Charles Leclerc met donc la pression aux siens : les EL1 seront plus que jamais cruciaux.

« Tout d’abord, nous avons établi le programme du week-end, qui est très différent de ce à quoi nous sommes habitués, et le vendredi matin sera crucial. Je pense qu’il sera assez chargé mais très, très important pour essayer de comprendre la voiture, essayer de faire les derniers réglages avant les qualifications et puis c’est tout - vous devez rester avec cette voiture pour le reste du week-end. »

« Donc c’est très important de se préparer pour le week-end. Je pense que c’est l’une de nos forces, nous sommes très bons pour préparer la voiture et être là, normalement nous ne changeons pas beaucoup la voiture à partir de là, donc j’espère que nous pourrons profiter de cela et avoir un bon week-end. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less