Formule 1

Ferrari prédit une saison 2022 de F1 ’incroyablement serrée’

Les effets du nouveau règlement et du plafond budgétaire

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 août 2021 - 16:44
Ferrari prédit une saison 2022 de F1 (...)

Jock Clear ne sait pas à quoi s’attendre en termes de hiérarchie l’année prochaine, alors que la Formule 1 fera sa révolution technique. L’ingénieur de Ferrari en parle souvent avec ses pilotes mais use d’une prudence absolue.

"Ce n’est pas difficile à prédire, c’est impossible à prédire. C’est hors de ma zone de confort et je passe beaucoup de temps à parler aux pilotes, tant en F1 qu’à nos pilotes de l’académie, sur les attentes objectives" a déclaré Clear au podcast Beyond The Grid de la F1.

"Vous ne pouvez pas savoir ce que font les adversaires, vous n’avez aucune idée de ce dont les autres pilotes sont capables. Vous ne savez que ce dont vous êtes capable. Vous ne pouvez influencer que ce que vous pouvez faire."

"Quant à savoir où cela nous placera dans la hiérarchie, ça dépend vraiment techniquement de ce que les autres pourront faire et de ce que nous parviendrons à faire. Et je n’ai aucune idée de ce que les autres vont inventer."

Clear avoue qu’il est impossible pour la Scuderia d’assurer qu’elle reviendra aux avant-postes l’an prochain : "C’est vraiment impossible à dire, et étant chez Ferrari, on pourrait dire qu’on doit impérativement se battre à l’avant."

"Mais vous ne pouvez pas savoir si ça va arriver. Il faut avoir un grand respect pour toutes les équipes en ce moment. Elles ont de grandes capacités et c’est une preuve de ce qu’est ce sport lui-même, c’est comme ça que ça doit être."

"Les équipes ne sont plus séparées par des secondes. Ce n’est pas comme si le 20e était à cinq secondes du rythme. Ceux qui sont derniers sont à 1,4 seconde du rythme, et tout le monde est entre les deux. Ca veut dire que pour un dixième, vous pouvez être cinquième ou dixième."

"Donc, avec un dixième de seconde l’année prochaine, je pense que l’on pourrait voir la différence entre premier et cinquième, parce que je pense que les deux équipes leaders auront été rattrapées. Elles seront dans ce peloton de tête, à coup sûr, mais ça va être incroyablement serré."

La F1 n’a plus de petites équipes

Jock Clear juge que chaque structure en F1 pourra, à terme, viser de bons résultats. La Formule 1 a mis en place un plafond budgétaire et des compensations de développement qui aideront chacun de teams à évoluer et se rapprocher des meilleurs.

"D’un côté, nous travaillons tous très dur avec la F1, avec Ross [Brawn] et avec Stefano [Domenicali] pour que le sport soit compétitif à tous les niveaux, que vous puissiez arriver en tant qu’Aston Martin et en tant qu’AlphaTauri, à rivaliser avec les leaders."

"C’est ce que nous voulons, c’est ce pour quoi nous avons travaillé, donc je ne peux pas m’asseoir ici en tant que représentant de Ferrari et dire que nous devrions être bien meilleurs qu’eux, juste parce que ce sont de petites équipes."

"Il n’y a plus de petites équipes maintenant parce que c’est comme ça que nous avons créé le sport, c’est ce que nous voulions et c’est ce que nous avons. Et nous devrions tous l’accepter."

"En acceptant ça, je dois dire que si nous sommes à un dixième et demi, deux dixièmes, nous pourrions être la cinquième voiture la plus rapide, et ce n’est pas là où nous voulons être. Mais avec ce dixième en plus, nous pourrions avoir la pole et c’est là où nous voulons être. C’est en ça que je pense que ça va être serré."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less