Ferrari ne pense pas que la F1-75 dégradait trop ses pneus

Clear explique pourquoi il y avait un désavantage

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 décembre 2022 - 16:29
Ferrari ne pense pas que la F1-75 (...)

La Ferrari F1-75 a été perçue tout au long de la saison 2022 comme une monoplace générant une forte dégradation de ses gommes. Selon Jock Clear, directeur de l’ingénierie de Ferrari, c’est surtout dû au manque de performance de la voiture face à la Red Bull RB18.

"Je pense que c’est une idée fausse pour être honnête" a déclaré Clear. "Je pense que ce qui nous a posé problème, c’est le rythme. Nous avons deux pilotes qui se sont habitués à 12 ou 13 courses au début de l’année où ils pouvaient se battre à armes égales avec Red Bull."

"Red Bull a creusé un écart de deux dixièmes, ce qui signifie que nous n’avons pas été en mesure de décrocher les pole positions. Nous avons donc dû rattraper le temps perdu. Vous essayez d’affronter une voiture qui est plus rapide que vous, et cela se manifeste par une dégradation des pneus. Nous ne pensons pas que ce soit un gros problème."

Cela n’a pas toujours été le cas au fil de l’année, mais en fin de saison, il n’y avait plus de doute : "Au cours de l’année, notre dégradation des pneus était légèrement meilleure que celle de Red Bull. Mais à la fin de la saison, nous souffrions du fait que Charles essayait de suivre Red Bull."

"On bouscule un peu trop les pneus, en essayant de s’accrocher. Et bien sûr, c’est très difficile pour Charles de dire ’ok, je ne peux pas suivre, je vais juste le laisser partir’. C’est un pilote de course. Ça n’arrivera pas. Donc vous utilisez un peu trop de jus et vous le payez pendant les longs relais."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos