Formule 1

Ferrari ne fait pas s’affronter ses jeunes pilotes en vue de la F1

L’académie de la Scuderia veut développer ses candidats

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er octobre 2020 - 10:35
Ferrari ne fait pas s’affronter ses (...)

Ferrari a offert une journée de tests à Fiorano à Mick Schumacher, Callum Ilott et Robert Shwartzman (photo), trois des cinq pilotes de la Ferrari Driver Academy engagés en F2, et va donner à chacun une chance de rouler en week-end de course. Toutefois, il n’est pas question pour la Scuderia de lancer une bataille, mais plutôt de trouver quel candidat sera le plus apte à aller en F1.

"C’est un bon problème à avoir et c’est le genre de choses que nous voulons gérer" a déclaré Laurent Mekies, le directeur sportif de Ferrari et qui chapeaute aussi la FDA..

"Les gars font du très bon travail. Mick et Callum ont nettement progressé et sont de solides leaders au championnat. Robert joue avec ces gars pour sa première année."

"Cela ne nous donne pas des maux de tête, ça nous donne beaucoup de possibilités et d’options pour le futur, et c’est exactement ce pour quoi nous avons la FDA. Nous ne sommes pas dans l’esprit d’un affrontement, nous sommes dans l’esprit de nous assurer de ce que nous construisons."

Mekies sous-entend que les jeunes pilotes de l’académie qui seront promus auront le temps de faire leurs preuves : "Nous l’avons vu avec Charles et avec beaucoup d’autres pilotes exceptionnels avant lui, il est essentiel de se développer."

"Le développement ne s’arrête pas quand vous êtes aux portes de la F1, c’est seulement un second chapitre qui impliquera aussi du développement, donc nous devons nous assurer que nous les soutenons dans ce développement. C’est avec cet esprit que l’on a bâti notre programme."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less