Formule 1

Ferrari, l’équipe à battre ? Leclerc reste encore très prudent

Personne ne pousse encore les F1

Recherche

Par A. Combralier

21 février 2019 - 18:19
Ferrari, l'équipe à battre ? Leclerc (...)

Charles Leclerc a encore franchi la barre des 100 tours avec Ferrari ce mercredi à Barcelone et surtout, de jour en jour, Ferrari apparaît comme l’épouvantail du plateau. Valtteri Bottas, Franz Tost ou Helmut Marko ont tous estimé que la Ferrari pouvait avoir jusqu’à cinq dixièmes d’avance au tour sur la concurrence…

Pour Charles Leclerc, l’intérêt est bien sûr de refuser tout triomphalisme. Le pilote Ferrari sait bien que Mercedes cache souvent son jeu lors des essais hivernaux.

« La performance n’a aucun sens pour le moment, parce que ça ne demeure que des essais, et les autres, probablement, ne poussent pas – nous non plus. Nous ne savons pas à quel point les autres sont toujours en train de découvrir leurs monoplaces, nous le verrons à Melbourne. »

« Le plus important pour ces tests, c’est de faire le programme du jour – et c’est ce que nous faisons, donc nous sommes heureux. »

La Ferrari paraît à l’aise dans les virages… au point de faire oublier la perte aérodynamique due au nouveau règlement ?

« Il est difficile de comparer la voiture à celle de 2018, parce que je ne l’ai finalement que peu conduite. Et puis les circuits étaient différents. »

« Mais le ressenti est bon, l’équilibre paraît bon. »

« Comme l’a dit Seb, on ne dirait pas une nouvelle voiture, mais déjà une voiture avec un concept bien établi. Nous devons continuer à pousser parce que les autres équipes sont toujours en train de tester, de découvrir leur voiture, et nous devons voir ce qu’elles ont en réserve. Mais pour le moment, nous sommes assez heureux de la voiture. »

Le rythme affiché par Charles Leclerc est pour le moment comparable à celui de Sebastian Vettel. Prometteur pour le reste de la saison ?

« En termes de retour d’expérience, cela dépend un peu des pilotes parce que certains rentrent beaucoup dans les détails, d’autres moins. Seb est un peu dans une situation différente pour le moment, il connaît beaucoup de gens au sein de l’équipe. »

« C’est assez nouveau pour moi, même si je connais bien l’équipe parce que je faisais partie de la Ferrari Driver Academy. Donc je dois toujours apprendre à connaître des personnes, cela prend un peu de temps. »

« S’agissant du retour d’expérience, Seb est incroyablement solide, il a une grande connaissance technique, donc je peux définitivement m’améliorer. Mais nous poussons très fort. J’ai passé les cinq ou six dernières semaines à l’usine pour comprendre plus les systèmes, c’était un de mes points faibles l’an dernier. »

Les performances de Ferrari à Barcelone doivent donner des idées à Charles Leclerc… et s’il remportait son premier Grand Prix dès Melbourne ?

« Je ne me concentre pas vraiment sur le résultat pour le moment. Je me concentre surtout sur moi. Je suis sûr que les résultats viendront à un moment donné. Je ne veux pas me mettre dans l’esprit ‘OK, je dois gagner la première course’. »

« Ce n’est pas dans mon esprit aujourd’hui. Je veux juste me développer autant que possible jusqu’à Melbourne, être aussi à l’aise que possible dans l’équipe et dans la voiture et ensuite, les résultats viendront. »

Ferrari

expand_less