Formule 1

Ferrari : Faire de Binotto le bouc-émissaire n’est pas juste

Selon Leo Turrini, la situation est due à 10 ans d’erreurs

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 janvier 2021 - 16:40
Ferrari : Faire de Binotto le (...)

Leo Turrini, journaliste proche de Ferrari, ne veut pas faire de Mattia Binotto le principal responsable de la situation de la Scuderia, qui a enregistré en 2020 son pire résultat depuis 40 ans.

Selon le journaliste, qui rejoint l’avis de Luca di Montezemolo exprimé il y a quelques mois, c’est un ensemble de mauvaises décisions prises au fil des années 2010 qui ont mené Ferrari à ces difficultés.

"La situation actuelle est une conséquence des erreurs que Ferrari a commises au cours des dix dernières années" note Turrini. "Et Binotto doit certainement faire quelque chose pour y remédier. Mais faire de Binotto le bouc-émissaire n’est clairement pas juste."

Il pense toutefois que John Elkann fait un bon PDG pour la marque au Cheval cabré, même s’il n’est pas un fan de F1 : "John Elkann n’aime pas la course et il en a le droit. Mais il peut être un bon président s’il choisit les bons assistants pour compenser son manque de passion pour la compétition."

En revanche, Turrini ne voit pas Jean Todt revenir au sein de Ferrari, bien que son rôle de président de la FIA se terminera cette année : "Je serais très surpris. D’un autre côté, il ne faut jamais dire jamais."

"C’est juste qu’il a travaillé pour Ferrari pendant 15 ans, qu’il a gagné tout ce qui pouvait l’être, qu’il est devenu un homme très riche et une personne célèbre. Et il ne rajeunit pas. Pourquoi reviendrait-il en Italie ?"

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less